Un chrétien peut-il pratiquer un sport de combat ?

En photo : Royce Gracie, l’un des pionniers du « jiu-jitsu brésilien » et vainqueur de la première édition du Ultimate Fight Championship (UFC). 

 

 

Un chrétien peut-il pratiquer des sports de combat? C’est une question qui mérite d’être posée, mais dont la réponse est forcément teintée de subjectivité. En effet, qu’est-ce qu’un sport de combat ? Où commence réellement la violence ? Que penser des philosophies qui y sont souvent associées, notamment quand on en vient aux arts martiaux ?

Nous recevons cette semaine Anthony Ramaherison, qui a longtemps pratiqué le judo et le MMA (Mixed Martial Arts, l’un des sports de combats les plus violents). Nous avons posé à Anthony les questions suivantes :

(1) Qu’en est-il du sport en général : ne serait-ce pas une perte de temps pour le chrétien ? Ne devrions-nous pas privilégier la poursuite de la piété ?
(2) Tous les sports de combat sont-ils égaux ? Sont-ils tous les mêmes ?
(3) Comment un chrétien peut-il déterminer s’il peut s’engager dans un sport ou s’il doit s’en abstenir ?

 

Au détour de cet épisode, Anthony nous propose cinq pistes pour évaluer notre désir de pratiquer un sport de combat :

(1) La pratique de ce sport m’incite-t-elle a pécher en acte ou en pensée ?
(2) Quelles sont mes motivations ?
(3) Cette pratique m’édifie-t-elle ?
(4) Dans quelle mesure la pratique de ce sport m’affecte-t-elle, que ce soit physiquement ou spirituellement ?
(5) Dans quelle mesure la pratique de ce sport affecte-t-elle mon entourage ? Quel message véhicule cette pratique ?

 

Prenez le temps d’écouter ce 51ème épisode de Coram Deo : quel est votre avis sur la question ?

 

SUIVEZ CORAM DEO

Sur Itunes

LOGO-iTunes-REAL

Sur Souncloud 

Sur Google

google-dk-flat

Sur Stitcher

stitcher-radio-logo-2 

Ou bien copiez ce flux RSS dans votre application podcast préférée

 

Processed with VSCOcam with f2 preset

<p>Coram Deo est l’émission hebdomadaire de Pascal Denault et Guillaume Bourin pour CFOI-FM, dont les podcasts sont retransmis sur Le Bon Combat tous les mardis.</p>

  • Aurel

    Salut, j’ai écouté l’émission, et je voulais vous faire part de mon témoignage.
    Je suis licencié depuis 3 ans dans un club de Krav Maga (self défense israelien). Mes premières motivations était déjà physique (remise en forme, renforcement musculaire etc) mais aussi apprendre quelque chose d’utile (apprendre à me défendre) il y avait aussi un peu de peur (pouvoir parer à une éventuelle agression).
    Avec le temps, j’ai pris confiance plus en moi, j’étais déjà croyant, mais je vivais ma vie sans vraiment me tourner suffisamment vers Dieu. Durant l’année dernière, lors d’un échange un peu physique avec un collègue, je me suis fait une belle entorse du pouce droit. 1 mois et demi d’arrêt. Comme dans mon travail je dessine c’était vraiment un handicap.
    Quelques années auparavant j’avais emprunté à ma mère le livre « La paix avec Dieu » de B. Graham, mais je n’avais jamais pris le temps de le lire, trop occupé à courir après je ne sais pas quoi d’ailleurs. Malgré mon entorse j’ai continué à faire ce que je pouvais (un peu de jardin , du rangement de l’atelier etc) mais mon pouce m’a dit stop et j’avais peur de rester avec ce handicap.
    C’est alors que j’ai vu ce livre trainer dans l’atelier, et je me suis dit qu’il serait temps de le lire. Cela m’a fait beaucoup de bien, j’ai pu renouer contacte avec Dieu et avec une foi active de chrétien. J’avais, avant cette entorse, demandais souvent à Dieu une aide (rencontre avec des chrétiens, un pasteur), mais j’étais assez isolé d’un point de vue géographique d’une vie chrétienne active avec de la jeunesse etc…
    Bref, depuis je vis une foi active et je lis beaucoup plus la Bible, ou le bon combat par exemple. Le pouce va mieux, il reste fragile, et j’espère ne plus avoir de problème car je continue le Krav Maga, mais j’y vais maintenant avec une autre vision des choses. Déjà cela me donne l’objectif de faire du sport (j’en ai besoin), et je me dit que peut-être un jour cela servira pour défendre quelqu’un ou me défendre.
    Nous vivons dans un monde violent, et je pense que même étant chrétien, en cas d’attaque on peut et je pense que l’on se doit de répliquer en fonction de l’attaque (le Krav Maga enseigne aussi que la meilleure technique de défense c’est la fuite) , tout dépend de l’état d’esprit que l’on a envers son agresseur, haine, ou pardon…. Après il reste le point de vue légal de la légitime défense, mais c’est un autre débat.

  • Ulysse Bican

    Bonjour,
    Merci pour ce bon podcast.
    J’aimerais cependant ajouter un point qui selon moi est essentiel à la définition des arts martiaux. Ce texte est un peu long mais peut remettre en cause des choses.

    Les arts martiaux ont en effet une porté éthique plus complète et profonde que les sports de combat ou les arts martiaux hybrides, mais pourquoi ?

    Historiquement et en simplifiant des centaines d’années d’histoire en 2 lignes, les arts martiaux tirent leurs origines de moines/philosophies qui pensaient que l’homme trouverait ça voie en imitant l’animal. Qu’il arriverait à un paroxysme, un accomplissement de lui-même, en imitant l’animal. Pour cela, les moines ont étudié les animaux et stocké dans des « récitations de mouvements » des enchaînements permettant aux pratiquants de  » s’imprégner  » de l’esprit des animaux. Ces enchaînements ont donné les Kata, Tao, etc (très longtemps après). Pour cela vous trouver des traces communes dans le Kungfu (chine)de la mante-religieuse et le Goshin no Goshin (Ju-Jitsu, Japon) par exemple.

    Les arts martiaux sont donc plus que de simple sport d’affrontement avec une éthique, ils ont une base religieuse forte.

    Pour élargir le sujet, celer mon argumentation et donner du poids à mon propos, beaucoup de praticiens d’art martiaux développent des pouvoirs occultes, comme des dons de divinations ne venant pas de Dieu. ça l’a été pour moi.

    Pour conclure( après l’élargissement dsl), je marquerai plus fortement l’opposition entre les arts martiaux et les sports de combat. La ou le sport de combat n’est pas toujours mauvais, l’art martial est strictement incompatible avec la foi chrétienne, c’est une science occulte.

%d blogueurs aiment cette page :