Jean Calvin : la foi se focalise sur l’attente de la vie future

Calvin explique pourquoi la foi possède en elle-même toutes les promesses de Dieu -bien que nous ne le voyions pas toujours en ce monde- et comment il nous faut la comprendre dans la perspective de la grâce offerte unilatéralement par notre créateur :

La foi, en saisissant l’amour de Dieu, a en elle les promesses de la vie présente et de la vie future ainsi que la ferme assurance, selon la parole de l’Évangile, de ne manquer de rien.

La foi n’apporte certainement pas une longue vie, de grands honneurs ou une abondance de richesses dans la vie présente, car le Seigneur n’a pas voulu que l’une ou l’autre de ces choses nous soit acquise. La foi se contente de la certitude que, si bien des conforts nous manquent en cette vie, Dieu ne nous fera jamais défaut.

La principale assurance de la foi est fondée sur l’attente de la vie future que l’Écriture a placée hors de toute incertitude. Les drames et les malheurs qui atteignent ceux que notre Seigneur a une fois reçus dans son amour n’ont pas le pouvoir d’empêcher que la seule bienveillance de Dieu n’assure leur bonheur.

C’est pourquoi en résumant ce qui fait notre bonheur, nous disons que la grâce de Dieu est la source de toutes sortes de bien. 

 

– Jean Calvin 
Institution de la Religion Chrétienne III, ii, 28

 

 

<p>Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l’un de ses administrateurs actuels. Il s’intéresse particulièrement à l’intertextualité et à l’exégèse de l’Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat en Ancien Testament à l’Université d’Aberdeen (Ecosse).</p>

  • Francine

    Petite erreur, ce n’est pas Institution de la Religion Chrétienne III, ii, 18 mais 28.

%d blogueurs aiment cette page :