Des blagues baptistes à découvrir !

Sur le site de la Société d’Histoire et de Documentation Baptistes de France, on trouve parfois quelques pépites… Sébastian Fath, spécialiste en protestantisme évangélique et auteurs de plusieurs ouvrages sur le baptisme en France, a compilé plusieurs blagues baptistes pour les 400 ans du baptisme (2009).

Voici les trois meilleures. Attention, second degré demandé !

 

 

Deux baptêmes

De nombreuses blagues baptistes-méthodistes abordent le sujet sensible du baptême. Les méthodistes l’admettent pour le nourrisson, pas les baptistes qui ne baptisent que les convertis.

 

En geste d’amitié, une semaine après avoir pratiqué un service de baptême, un pasteur méthodiste décide d’assister à un baptême d’adulte pratiqué par son collègue baptiste, dans une rivière.

Le jour du baptême, le pasteur immerge puis émerge le baptisé, volontaire et heureux de vivre cette expérience. Le pasteur méthodiste assiste au spectacle, attentif.

Mais voilà que le pasteur baptiste, après avoir baptisé le converti, s’approche du pasteur méthodiste, le prend de force par le bras, le penche, et fait gicler de l’eau sur lui, mouillant son costume.

Le pasteur méthodiste se débat ! Il hurle !
– Mais que me fais-tu là, tu es fou ?

Le pasteur baptiste lui répond, taquin :
– Tu réagis exactement comme le nourrisson que tu as ‘baptisé’ la semaine dernière !

 

 

Échange de versets

Les baptistes sont connus pour leur attachement à la Bible, au risque du « patois de Canaan » (jargon biblique).

 

Un samedi après-midi, un pasteur baptiste va visiter des membres de son Église. Arrivé devant une porte, il lui semble évident qu’il y a quelqu’un dans la maison, mais personne ne vient lui ouvrir.

Le pasteur toque plusieurs fois, sonne… sans résultat. Finalement, le pasteur sort une carte de visite, et écrit sur son dos le verset suivant :

Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez-lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.” (Apocalypse 3.20)

Le lendemain, le pasteur récupéra sa carte, qui avait été mise dans la collecte, lors du culte. En-dessous de son mot, il y avait écrit : “J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.” (Genèse 3.10)

 

Un email de Dieu

Depuis le début du XXe siècle, l’humour est entré dans la panoplie de prédication des pasteurs baptistes. Il fixe l’attention et aide, avec le sourire, à redorer le blason baptiste.

 

Préoccupé par l’ampleur des péchés commis sur la Terre, Dieu décida un jour d’en avoir le cœur net. Il envoya un ange pour faire un rapport.

Résultat : « 95% de la population s’adonne au Mal, seuls 5% des Terriens sont de bons chrétiens. »

Dieu décida alors d’envoyer un email aux 5% de Terriens bons chrétiens, pour les encourager, et leur transmettre un appui précieux et personnalisé.

Vous savez ce que cet email précisait ? Non ? Vous ne l’avez pas reçu ???? Oh !

Et bien, il est grand temps de vous rendre dans une Église baptiste !

 

CONSULTER LES AUTRES BLAGUES ICI

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Nicolas B. est marié, contrôleur de gestion et co-responsable du Cercle d'Affaires pour Christ.