Oui, la Bible est faite pour stimuler la réflexion

On entend dire que la religion interdit la réflexion, les interrogations, les doutes. En revanche, la science, la philosophie et autres sciences humaines sont des domaines qui encourageraient toutes ces choses. De nombreux experts exerçant dans les milieux religieux, scientifiques ou universitaires démentiront cette caricature : il y a de l’obscurantisme et des lumières partout où les hommes reconnaissent une forme d’autorité, et c’est d’ailleurs un des grands enjeux de notre époque affligée par les fake news, les faits alternatifs et la « post-vérité ».

Cependant, certains milieux se prêtent probablement plus que d’autres à l’arrêt de la réflexion. Pour ce qui est du christianisme, il suffit de jeter un oeil au texte biblique pour voir qu’il est conçu pour inciter le questionnement et l’analyse du discours. Certes aucun fondement n’est à jamais l’abri de détournement, et l’histoire de l’Eglise comme de la Science le montre bien, mais on peut dire qu’en soi, la Bible est faite pour stimuler la réflexion.

 

Cache-cache et paraboles

Parfois, on dirait que Jésus ne veut pas se faire comprendre. Il le dit à ses disciples : il parle aux foules « en paraboles, afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point » (Marc 4.11-12). Que cherche-t-il à cacher ? Car en même temps, il semble penser que son message est destiné à être compris : « il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. » (Marc 4.22-23)…

 

 

LISEZ LA SUITE SUR VISIO MUNDUS

 

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

 

 

 

 

Abonnez-vous au Bon Combat

Recevez tous nos nouveaux articles directement sur votre boîte mail ! Garanti sans spam.

Guillaume Bourin est pasteur de l'Église réformée baptiste de la Trinité, à Montréal (Québec, Canada). Il s'intéresse particulièrement à l'exégèse et à l'intertextualité de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est l'auteur du livre "Je vous purifierai d'une eau pure" : perspectives bibliques sur la régénération baptismale. Il est titulaire de deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).