Dramatiques attentats du 13 novembre 2015, comment réagir ?

Attentats de Paris : comment réagir ?

J’écris ces lignes à la volée, la gorge serrée. J’accuse le choc. La France, mon pays, a été durement frappée cette année.

Entre les attentats à la rédaction de Charlie Hebdo, les multiples tentatives dont celle – récente – du Thalys, et maintenant ce terrible massacre sans précédent qui a eu lieu hier dans les rues de la capitale… que penser ?

Aucun d’entre nous ne sait réellement comment réagir. Les prochains jours vont être terribles. Les mois qui vont suivre également.

En tant que chrétiens, comment devrions-nous réagir, à la suite de ces attentats ? Quelles pensées devraient nous animer ?

 

1- Dieu est souverain

Pourquoi ces attentats ? Pourquoi tous ces meurtres horribles ? Pourquoi Dieu, dans sa souveraineté a-t-il décrété de pareilles choses ? Telles sont les questions que nous pouvons légitimement nous poser.

Cependant, la souveraineté de Dieu et sa suprématie absolue sur toutes nos circonstances, sont bien réelles.

La grande question qui doit nous animer, à la suite de cette nuit cauchemardesque, est bel et bien “que veux-tu nous apprendre, Seigneur ?”

 

2- Les gens meurent en France

Notre société tente désespérément d’évacuer toute référence à l’échéance de la mort et à la souffrance qui l’accompagne. Toutes les réflexions actuelles sur la fin de vie et la dignité du mourant sont animés par cette volonté de restreindre la mort à un simple évènement parmi d’autres.

Comme l’a si bien écrit Blaise Pascal :

L’homme, ne pouvant vaincre la mort, s’est efforcé de ne plus y penser.

Ces attentats sont un dramatique rappel que la mort est une réalité, y compris dans nos pays occidentaux si “protégés”.

Beaucoup s’inquiètent de préparer leur fin de vie. Il est bien plus sage de chercher à préparer sa mort, car “il est réservé aux hommes de mourir une seule fois et après quoi vient le jugement” (Hébreux 9:27).

Combien des victimes des attentats d’hier étaient prêtes à rencontrer leur Dieu ?

 

3- Un message à notre sécularisme

Les terroristes qui ont frappé la France hier ne sont pas simplement assoiffés de sang et de mort. En agissant ainsi, la plupart croient servir Dieu.

Christ lui-même a mis en garde ses disciples : “l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu” (Jn. 16:2)

Notre intervention en Syrie et en Irak, tous les beaux discours sur l’intégration et le pluralisme, et plus généralement toutes les mesures étatiques que nous prendront n’éteindront pas l’idéologie qui a présidé à ces meurtres.

Ce sont les limites de notre pensée séculière, qui sont exposées ce soir… Or, désirez-vous voir cette vision du monde haineuse diminuer et s’éteindre ? La seule solution est l’Evangile.

 

4- Il y a plus dramatique que ces attentats

Les victimes des attentats de cette nuit ont connu une fin effroyable. Si certaines sont décédées immédiatement, d’autres ont agonisé lentement avant de mourir. Sans parler de ceux qui ont été lâchement achevés alors qu’elles étaient au sol, dans la salle du Bataclan…

Cependant, aussi grave qu’elles soient, aucune de leurs souffrances n’est comparable à celles que les damnés expérimenteront en enfer.

La Bible emploie un langage métaphorique pour les désigner, parlant du “ver qui ne meurt point”, du “feu qui ne s’éteint point”. Le caractère permanent et continuel de ces souffrances ne fait aucun doute, de l’aveu même de Christ. (Marc 9:47-48)

Les menaces terroristes qui planent sur notre pays ne peuvent pas ne pas être prises au sérieux. Mais à combien plus forte raison devrions nous considérer les avertissements bibliques solennels au sujet de l’enfer.

 

5- Nous sommes dans l’urgence

Ces attentats nous rappellent que nous pouvons d’un instant à l’autre quitter ce monde. Quelle victime de du stade de France, de la rue de Charonne, ou du Bataclan aurait cru qu’elle perdrait la vie en sortant un vendredi soir ?

Vous aussi, vous quitterez tôt ou tard ce monde, peut être subitement, comme l’apôtre Pierre (2 Pierre 1:14).
Ou peut être que le Seigneur viendra au moment où vous vous y attendrez le moins, vous prenant ainsi de court avec le reste des êtres humains ( 1 Thessaloniciens 5:2 ; Luc 17:24, 26-30).

Êtes-vous prêt pour ce jour ? Et si oui, sentez-vous l’urgence de la situation ?

Christ lui-même met en garde : ces attentats, si graves soient-ils, sont un rappel du besoin urgent qu’ont les hommes de se repentir (Luc 13:3, 5).

 

 

Plus que jamais, alors que notre pays est la cible de terroristes déterminés, nous devons désirer que chaque Français ait une connaissance parfaite de Jésus-Christ, et agir intentionnellement en ce sens.

Les attentats d’hier, aussi choquants soient-ils, nous adressent un message : réveillons-nous.

 

 

GB

 

 

 



Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs. Il est titulaire d'un master en théologie (M.Div.) et d'un autre en Ancien Testament (Th.M.) obtenus à la faculté Southwestern Baptist Theological Seminary (Fort Worth, USA).


(CC) (BY NC ND) Le Bon Combat. Vous êtes encouragé à partager l'ensemble des ressources disponibles sur ce site. Si vous reproduisez un extrait de l'un de nos articles, nous vous remercions d'y inclure systématiquement un lien renvoyant vers la source. Dans le cas où vous souhaiteriez reproduire un article dans son intégralité, merci de nous contacter.