Comment aborder paisiblement la doctrine de la prédestination ?

Pour ce 56e épisode de Coram Deo nous avons la joie de recevoir Frédéric Bican, président de l’Action Biblique de France et pasteur à Grasse, et ce n’est pas un petit sujet qui est à l’ordre du jour… Nous parons en effet de la prédestination, dont l’approche calviniste est régulièrement décriée.

 

 

Les confessions de foi issues de l’Assemblée de Westminster nous avertissent que « la doctrine de ce profond mystère de la prédestination doit être traitée avec une sagesse et un soin particuliers ». Dans cette émission nous voulons justement réfléchir à la manière d’aborder ce sujet dans les Églises évangéliques où l’héritage wesleyen est souvent fort répandu.

Voici les quelques questions que nous avons adressées ensemble :

(1) Faut-il vraiment aborder la prédestination en Eglise ? Ne vaudrait-il pas mieux éviter ce sujet ?
(2) Si nous décidons de l’aborder, dans quel contexte et de quelle manière le faire ? Quelles sont les erreurs à éviter ?
(3) A l’inverse, y a-t-il des avantages à avoir un enseignement clair à ce sujet ?

 

Fred nous suggère certaines pistes pour que les discussions autour d’un tel sujet ne s’enveniment pas. Qu’en pensez-vous ? Quel est votre avis sur cette question  ?

 

Dans le hors propos de l’émission, nous vous rappelons notamment que la prochaine session de formation #Transmettre aura lieu le 18 novembre 2017 à Charenton. Rappel : c’est gratuit, c’est diplômant 😉.

Toutes les informations nécessaires sont dans la bannière ci-dessous, l’inscription se fait via ce lien.

 

>> Musique : Tu m’as aimé Seigneur
>> Retrouvez l’intégralité des épisodes de Coram Deo ici.

 

Fred Bican est pasteur à Grasse (Alpes Maritimes), et chargé de cours de Bibliologie à l’Institut Biblique de Genève. Fred exerce actuellement le mandat de président de l’Action Biblique de France et il est membre du Conseil National du Réseau FEF. Retrouvez Fred sur le site de son église.

 

 

SUIVEZ CORAM DEO

Sur Itunes

LOGO-iTunes-REAL

Sur Souncloud 

Sur Google

google-dk-flat

Sur Stitcher

stitcher-radio-logo-2 

Ou bien copiez ce flux RSS dans votre application podcast préférée

 

Coram Deo est l'émission hebdomadaire de Pascal Denault et Guillaume Bourin pour CFOI-FM, dont les podcasts sont retransmis sur Le Bon Combat tous les mardis.

  • Francine

    La doctrine de la prédestination ne choque personne au regard de sa face positive : le fait que Dieu ait de toute éternité décrété mon salut, et pourvu à son effet, ne peut bien-entendu que m’encourager.

    C’est la face négative qui pose problème : Ceux que Dieu a volontairement écartés avant qu’ils n’existent, seront inéluctablement et éternellement damnés au tribunal du grand trône blanc. Cette proposition ne choque pas le sentiment de justice, dans la mesure où tous les hommes se savent pécheurs, qu’ils soient prêts à l’avouer ou non, mais elle heurte le sentiment de miséricorde : Comment Dieu peut-il sereinement frapper les âmes humaines qu’il a créées d’un tel ukase de perdition, aussi inflexible que la loi des Mèdes et des Perses, que rien ne pouvait changer ?

    En réalité, hormis ce que révèle l’Évangile et toute l’Écriture, personne ne connaît les pensées et les sentiments de Dieu ; et l’Écriture ne contient aucun trace d’une telle absence de miséricorde en Dieu. C’est donc folie de vouloir approfondir la doctrine de la prédestination dans son côté négatif ; Calvin l’a déjà dit.

    Le principal problème contemporain n’est donc pas d’expliquer l’inexplicable, comme l’a bien vu le pasteur interviewé, mais d’arriver à maintenir une position cléricale éclairée, sans toutefois afficher un air trop manifeste d’arrogance et de supériorité.

    Je pense que la réponse doit se trouver dans l’observation des média, puisqu’il s’agit au fond d’une question éminemment politique et non métaphysique. Que comprennent nos hommes politiques à des problèmes difficiles, toutefois non insolubles, tels l’effet de serre, l’écologie, la voiture électrique, l’économie, le terrorisme etc. etc. Rien ! ou à peu près… mais ils arrivent à maintenir leur ascendant par le discours et le corporatisme élitiste.

    Ainsi face à une énigme cette fois non pas seulement difficile mais insoluble, la prédestination à l’enfer, il convient d’user de pédagogie, c-à-d de mots forts et creux. La tirade de Wesley doit être qualifiée de caricature, mais il faut bien se garder d’essayer d’expliquer ce qu’est une caricature, et une caricature de QUOI ? car la magie théologique, tout comme la magie politique, tire sa force de formules, et non de la pensée. Quant au corporatisme, souhaiter que les jeunes évangéliques, ne développent pas un complexe de supériorité trop gênant, suite à leur initiation aux doctrines supérieures, relève de cette moelleuse confiserie qui s’appelle un vœu pieux. Il ne faut jamais sous-estimer la vanité française, ni l’excellence de ses modèles.

    • Dan Lépine

      Ok et si Dieu ne t’aurai pas predestinée a la vie eternelle aurait tu le meme discours si ta destination serai lenfer pour leternité et de toujours te demander mais pourquoi Dieu ma t-il pas choisi sais toujours facile d’etre en accord avec le créateur quand il nous a choisi alors comment ammené une personne a croire a levangile si il es deja destiné au tenebres tout ceux qui son predestiné a la vie eternelle vous avez tous le meme discour (je suis en accord avec le plan de Dieu ce nest que justice etc dit toi la personne qui a la connaissance des sainte ecriture mais quil nest pas choisi par Dieu tres difficile de vivre avec cela

      • Francine

        Caricature ! Caricature ! D’abord pour faire partie du rotary néo-réformé, il faut écrire sans trop de fôtes (si tu n’y arrive pas en français, essaie en anglais, c’est plus facile et tu marques de toute façon un point, même si c’est que du globish). Ensuite ton post doit faire montre de certains marqueurs textuels, exemples : grâce commune, immutabilité, aséité ontologique, serf-arbitre, syndérèse, supralapsaire, hippocampéléphantocamélos, a posse ad esse non valet consequentia, épistémologie dooyeweerdienne… et le tien n’en contient aucun !

        Tu me diras : mais la réponse à ma question ?! Saches que parvenue à un certain niveau de grâce transcendante, une gnostique réformée ne répond plus aux questions : elle se contente de rayonner, comme une étoile.

        • Dan Lépine

          sans trop de fautes (fôtes) concentre toi pas sur mon orthographe mais bien sur ma question ,

          Saches que parvenue à un certain niveau de grâce transcendante, une
          gnostique réformée ne répond plus aux questions : elle se contente de
          rayonner, comme une étoile. Ésaïe 2:11
          L’homme au regard hautain sera abaissé, Et l’orgueilleux sera humilié: L’Eternel seul sera élevé ce jour-là.

          y’a pas de niveau pour ne pas répondre sache cela

%d blogueurs aiment cette page :