La voix du sang de Christ

Francine, l’une de nos lectrices, a publié dans un récent commentaire un extrait d’un célèbre poème de Louis Racine, La Religion. Nous avons décidé de reproduire cet extrait ci-dessous :

De l’aurore au couchant on adore aujourd’hui
Celui qui de sa croix attira tout à lui.

Dans le temps que ce Dieu parmi nous daigna vivre,
L’aurais-je mieux connu, quand j’aurais pu le suivre

Des rives du Jourdain, au sommet du Thabor ?
Non, maintenant sa gloire éclate plus encor.

Je vois à ses côtés Moïse avec Elie.
Tout prophète l’annonce, et la loi le publie.

Ses apôtres enfin sont sortis du sommeil.
Que de nouveaux témoins n’a produit leur réveil !

C’est en mourant pour lui, qu’ils lui rendent hommage :
Ils sont tous égorgés ; voilà leur témoignage.

Je le vois : c’est lui-même, et je n’en puis douter.
Mais c’est peu de le voir, il le faut écouter :

La voix de tout ce sang que l’amour fit répandre,
Me répète la voix que le ciel fit entendre,

Quand le Thabor brilla de l’un de ses rayons,
Oui, c’est ce Fils si cher : écoutons, et croyons.

– Louis Racine (1692-1763)

 

 

Réflexions et ressources d'édification centrées sur Dieu

%d blogueurs aiment cette page :