4 raisons de ne pas bénir une union homosexuelle

Le synode national de l’Eglise Protestante Unie de France a adopté hier à une écrasante majorité la bénédiction des couples homosexuels par les pasteurs de leur dénomination.

Pour les croyants attachés au texte biblique, il s’agit là d’une bien triste décision.

Voici en effet 4 raisons pour lesquelles l’Eglise ne doit pas apporter sa bénédiction à l’union de deux personnes du même sexe.

 

1- L’union voulue par Dieu est clairement hétérosexuelle

C’est Dieu qui a créé l’homme “mâle et femelle” (Gen. 1:27) afin qu’ils s’unissent et “forment une seule chair” (Gen. 2:24).

Gen. 2:24 sert de fondation à l’alliance biblique du mariage et est presque systématiquement cité chaque fois qu’un enseignement est apporté à ce sujet (cf. Mal 2:15; Matt. 19:5-6; Mar. 10:8; Eph 5:31).

Lorsque Jésus y fait allusion, il ne manque pas de rappeler que la différenciation des sexes précède et sert de base au mariage (Matt. 19:4; Mar. 10:6). Le mariage est bien “ce que Dieu a joint” (Matt. 19:6; Mar. 10:9), c’est à dire un homme et une femme.

Rien, absolument rien ne laisse penser que la bénédiction de couples du même sexe est selon le plan de Dieu pour l’Eglise.

 

2- L’Eglise ne peut pas bénir ce que Dieu ne bénit pas

De même que d’autres pratiques, l’homosexualité est qualifiée de péché et condamnée comme telle dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament (cf. Gen 19:1-11; Lev. 18:22; 20:13; Juges 19:16-24; 1 Rois 19:24; 1 Rois 15:12: 2 Rois 23:7; Rom. 1:18-32; 1 Cor. 6:9-11; 1 Tim 1:8-10: Jude 7).

Il n’existe bien entendu aucun commandement biblique positif appuyant l’union de deux personnes du même sexe.

Les quelques arguments en faveur de l’homosexualité invoqués par certains théologiens libéraux ont été largement réfutés par des spécialistes comme Robert A.J. Gagnon. (1)

Comment l’EPUdF peut-elle donc bénir ce que Dieu condamne ? En rejetant une lecture respectueuse de l’autorité et de la perspicuité de la Bible, souvent dénoncée comme une “interprétation fondamentaliste.”

Au-delà de la problématique sociétale qui motive largement la décision de l’Eglise Protestante Unie, les conclusions du synode sont la conséquence logique de la manière dont les théologiens de cette dénomination considèrent le texte sacré.

Quelle tristesse de voir des Eglises issues de la Réforme traiter la Parole de Dieu de la sorte…

 

3- Un bien mauvais signal envoyé à la communauté homosexuelle

L’Eglise a le devoir d’accueillir et d’aimer les homosexuels de manière concrète. Mais officialiser de la sorte leur union est le dernier moyen d’y parvenir.

Car en ouvrant la bénédiction aux couples du même sexe, l’EPUdF normalise la pratique homosexuelle, là où elle devrait plutôt inviter des pécheurs à la repentance.

Bien sur, certains estimeront que “bénir” ne veut pas dire “approuver”, mais surtout “accueillir.”
Mais comme l’a rappelé Daniel Liechti, il s’agit de ne pas confondre “le (bon) souci de l’accueil des homosexuels avec la ‘bénédiction’ d’une pratique dénoncée par la Bible.”

Il est de plus peu probable que ce soit la manière dont l’entende la communauté homosexuelle, surtout au regard des publications de presse qui voient unanimement dans la bénédiction protestante l’équivalent du sacrement catholique du mariage. (2)

Sans compter que cette décision synodale a été prise au moment même où la journée internationale de lutte contre l’homophobie battait son plein !

Les personnes homosexuelles souhaitant suivre Christ doivent entendre que ce que Christ désire, c’est les sauver et les transformer.

Comme le rappelle la Commission d’éthique protestante évangélique, “la personne homosexuelle qui s’engage avec le Christ est appelée à changer, à se laisser transformer, à évoluer dans sa relation avec Dieu vers une manifestation toujours plus claire de la sanctification dans ses aspirations, dans ses paroles et dans ses comportements.” (3)

Ce n’est certainement pas en sanctionnant d’un acte liturgique l’union de deux personnes du même sexe que l’EPUdF contribue à faire passer ce message.

 

4- Une porte ouverte à de futures évolutions

C’était déjà l’un des arguments invoqués au moment des grandes manifestations contre le “mariage pour tous” : qu’en est-il des zoophiles, des pédophiles, des polyamoristes, ou de ceux qui souhaiteraient s’unir à leur objet personnel favori ?

Prenons l’exemple de la polyamorie (une personne ayant des relations intimes avec plus d’une autre personne) : s’il devient possible de “bénir sans approuver” l’union de deux personnes du même sexe, qu’est-ce qui empêcherait d’en faire de même avec l’union de deux, trois, ou dix personnes ?

Si l’on suit la logique de l’EPUdF, il ne serait pas étonnant que ce soit la prochaine étape.

 

Dites-moi ce que le monde dit aujourd’hui, et je vous dirai ce que l’Eglise dira dans sept ans.

Cette citation de Francis Schaeffer prend tout son sens au lendemain de la décision de l’EPUdF. Pour autant, ne soyons pas surpris : il s’agit de l’évolution logique d’une dénomination dont le souci principal est d’être en phase avec la “modernité.”

Pour nous, attachons-nous à Dieu et à sa Parole. Aimons nos prochains homosexuels de manière concrète. Commençons par leur témoigner de la grâce de Dieu qui est en Jésus-Christ.

 

 

GB

 

 

 

 

Notes et références :

 

(1) Robert A.J. Gagnon, The Bible and Homosexual Practice: Texts and Hermeneutics (Abingdon Press, 2002)

(2) Voir par ex. cet article du quotidien de gauche Libération.

(3) Commission d’éthique protestante évangélique, Aimer mon prochain homosexuel.



Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs. Il est titulaire d'un master en théologie (M.Div.) et d'un autre en Ancien Testament (Th.M.) obtenus à la faculté Southwestern Baptist Theological Seminary (Fort Worth, USA).


  • Etienne Omnès

    Pour lire le rapport directement:

    https://www.eglise-protestante-unie.fr/prod/file/epudf/upload/Be%CC%81nir.%20Rapport%20national.pdf

    Je n’ai fait que le parcourir vite fait mais j’ai vu ceci: après avoir lancé une petite mise en garde sur la lecture trop « littérale » de la bible (j’ai entendu des catholiques sortir le même genre d’arguments), il semblerait que le synode ait surtout tordu la compréhension biblique de la bénédiction. Comme ton article le fait ressortir, nous sommes appelés à bénir les homosexuels tout comme les autres, mais il semblerait que le synode ait confondu « bénir le pécheur » avec « bénir le péché ». Ils prouvent joliment que notre devoir chrétien est de bénir les homosexuels (cad appeler la grâce de Dieu pour eux), le problème c’est que la décision prise est de bénir l’UNION homosexuelle! Regrettable confusion.

    Je confirme qu’on retrouve dans ce rapport la crainte du Monde plus que celle de Dieu: ainsi le souci n’est pas: qu’est ce qui est juste? mais plutôt: qu’est ce qui ne choquera pas? On confond allègrement l’uniformité avec le Bien, alors que le Seigneur appelle plutôt à la sanctification et donc à une certaine séparation! La marche dans le Seigneur selon l’EPUdF, c’est marcher dans le monde sans se faire remarquer.

    Regrettable. J’ai honte d’être baptisé chez eux.

    • Salut Etienne,

      Complètement d’accord avec toi. Juste une précision en ce qui concerne la bénédiction du pécheur : c’est une demande adressée à Dieu de bénir, par ex., ses ennemis (cf. Rom. 12:17-21 par ex.).
      Ici, la bénédiction publique et officielle consiste à déclarer que Dieu bénit l’union, quoi qu’en disent les délégués de l’EPUdF.

      • Etienne Omnès

        J’ai fait un article de 1200 mots, environ 2 pages, qui analyse plus en détail le contenu du rapport du synode national et met au jour les ressorts qui ont mené à cette décision. Puis je vous la proposer? A quelle adresse?

        Par ailleurs (ca n’a rien à voir), j’aimerais beaucoup discuter avec vous par mail du calvinisme, j’ai très envie d’y croire, mais j’ai encore quelques verrous intellectuels.

        Merci beaucoup d’avance,
        Que la paix du Christ soit sur vous,
        Etienne

        • communication[att]leboncombat.fr
          Remplacez le [att] par @ bien sur. 🙂

  • Fabrice

    Il y a un peu plus de 40 ans, en 1973, David Wikerson avait eu la vision du schisme entre libéraux et
    conservateurs au sein même de l’église, notamment en ce qui concerne la
    prise de position par rapport à l’homosexualité. Il parlait même
    d’ordonner des pasteurs homosexuels, comme le font maintenant les
    défenseurs de l’église émergente (emerging church), prenant leurs
    racines dans la pensée post-moderniste. Cela, c »était tout à fait nouveau nouveau.
    C’est apparu pour la première fois dans les années 1995-2000 au sein de
    l’église luthérienne évangélique suédoise.

    Voici quelques extraits de son livre la Vision (datant de 1973) :

    Il existe deux forces qui empêchent les homosexuels de s’abandonner
    entièrement à leur péché : leur rejet par la société et la condamnation
    de cette pratique par l’église. Quand la société cessera de considérer
    leur péché comme une chose anormale, qu’elle les acceptera et les
    encouragera dans leurs pratiques ; et qu’ensuite, l’église ne dénoncera
    plus l’homosexualité comme étant un péché, mais qu’au contraire, elle
    consolera les homosexuels, plus rien ne les arrêtera. Les écluses seront
    ouvertes et les homosexuels encouragés dans leur pratique. Dans ma
    vision, j’ai vu ces deux barrières disparaître. Lorsque ce qui les
    arrête aura disparu, le chaos apparaîtra.

    […]

    Je vois cette « Super-Eglise » [coopération de libéraux de divers
    horizons] accepter en son sein des homosexuels et des lesbiennes, sous
    prétexte de vouloir les comprendre. L’amour homosexuel sera justifié par
    la direction de cette Eglise Unie. Il ne sera plus simplement accepté,
    mais encouragé. Des pasteurs homosexuels seront ordonnés et ils
    occuperont des postes importants dans cette Eglise unie. Ils seront
    présentés comme étant une nouvelle race de pionniers venus introduire de
    nouvelles conceptions de l’amour et de l’évangélisation.

    […]

    Je vois venir un jour encore plus tragique où la majeure partie des
    homosexuels ne rechercheront plus l’aide de l’église. Ils seront même
    justifiés par la « Super-Eglise » et admirés en raison de leur courage
    et de leur volonté d’être différents des autres. Cette « Super-Eglise »
    s’adaptera aux faiblesses de l’humanité et s’efforcera de réconforter le
    genre humain aux prises avec le péché. Les complexes de culpabilité
    seront blâmés et considérés comme étant l’oeuvre de prédicateurs « vieux
    jeux » qui condamnent le péché et parlent contre les faiblesses de ceux
    qui cherchaient auparavant de l’aide et des conseils. De nombreux
    efforts seront entrepris, dans le but d’enseigner aux hommes à vivre
    avec leurs problèmes et, en fait, à jouir de ces faiblesses comme si
    elles étaient des « dons de Dieu ».

    […]

    Tandis que cette « Super-Eglise » mondiale gagnera en puissance politique,
    cette église invisible et surnaturelle [composée de personnes qui
    croient en la Bible] verra augmenter sa puissance spirituelle de manière
    extraordinaire. Cette puissance lui viendra comme une conséquence
    directe de la persécution. La persécution insensée qui vient sur la
    terre attirera ces chrétiens plus près de Jésus-Christ. Il ne sera plus
    fait tellement état des dénominations que de la réalité du retour de
    Jésus-Christ. Le Saint-Esprit rassemblera et unira des gens de toutes
    nations et de toutes confessions de foi.

  • Berna

    Merci pour cette article.
    Suite à ceci==>> « Eglise a le devoir d’accueillir et d’aimer les homosexuels de manière concrète. »
    il est important de leur dire qu’ils vivent dans le péché qu’ils faut qu’ils change d’orientation se repentir et recevoir la nouvelle naissance autrement nous sommes complice avec leurs agissement.

    • raphael lemaire

      Mais arrêtez de croire que l’on transforme les gens! dans quel monde vivaient vous? jles homos n’ont besoin d’aucune nouvelle naissance comme vous le dîtes si bien! et sont très heureux comme ils sont! Par ces mots implicitement vous excluez les homosexuels,… Allez prêcher ce genre de paroles dans des pays ou tout les jours des homosexuels se font emprisonner, tuer, du seul fait, n’ont pas d’un choix , mais d’une sexualité! Par ce genre de message, de nombreux jeunes homosexuels se sentent mal dans leur peau, se sentent rejetés, ayant conduit et conduisant toujours parfois au suicide, ou a une heterosexualité forcée.

      • Michel Kabonga

        Mais aussi, Raphaël, il n’y a pas des homosexuels qui commettent de suicides ou se font jeter en prison tout les jours… On ne condamne pas personne ici en tant qu’humain, mais plutôt on condamne les humains en tant que pécheurs vis a vis aux commandements de Dieu, pas par rapport a ce que les humains croient être bien ou possible ou normal, mais par rapport a ce que Dieu dit que c’est bon. Alors je ne trouve pas de place pour ton avis ici mon cher.

        • raphael lemaire

          tu ne trouves surtout pas de place pour la tolerance

          • Anthon

            Bonsoir Raphaël
            j’ arrive un peu après la « bataille », désolé … j’ ai lu tes interventions et j’ ai ressenti beaucoup de peine face à ta colère et ta souffrance.
            En tant que chrétien il nous faut bien admettre les dérives historiques d’ une certaine église …
            Et il nous faut malheureusement reconnaître également une hostilité qui bien souvent ressemble à …de la haine !
            Et oui, il y a sans aucun doute des homos qui s’ aiment « réellement » et bien des hétéros dans les églises qui souffrent sous le joug d’ un mariage malheureux.
            Je comprends que tu te sentes sali et rejeté et en tout cas, en ce qui me concerne je te demande pardon pour ces ressentiments que tu as vécu.
            En ce qui me concerne, cela fait 12 ans que je suis devenu chrétien et je me suis souvent posé cette question de l’ homosexualité au regard de la foi chrétienne.
            Selon ce que j’ en comprends, c ‘est que Dieu veut que l’ homme et la femme
            s ‘unissent pour fonder une famille à laquelle ils transmettront leur témoignage d’ une vie en conformité avec ses commandements. A leur tour ces enfants fonderont des familles pour perpétuer cet enseignement. L’ objectif est d’ aller à la ressemblance du Christ. De se dépouiller de notre ancienne nature pour devenir de nouveaux êtres, transformés par la présence de l’ Esprit de Dieu en nous (le Saint Esprit).
            Comme te l’ as (très bien) expliqué Lila, nous sommes tous pécheurs. C ‘est à dire séparés de Dieu, que l ‘on soit homo ou hétéro. Le seul moyen de vivre cette nouvelle vie avec Dieu est d’ accepter ce constat et d’ inviter Jésus à rentrer dans notre existence pour changer de direction.
            Veuilles m’ excuser, si cela te paraît un peu trop abscons … c ‘est pas simple à expliquer, mais ça l’ est beaucoup plus …. à expérimenter 🙂
            Pour faire court : Dieu souhaites que tu fondes une famille et que tu instruises ta descendance des préceptes de Dieu.De fait, l’ homosexualité est un frein vis à vis de ce projet.
            C ‘est pourquoi aussi, en tant que chrétien, je ne peux pas valider la position de l’ Église Protestante Unie sur cette question. Dans la cas contraire, je serai en contradiction avec l’ enseignement Biblique sur le sujet.
            En revanche, comme Lila, je ne m’ opposes pas à une célébration en mairie. C ‘est le droit que confère la séparation de l’ état et de l’ église (en quelque sorte).
            Je ne sais pas si mes propos t’ aideront à mieux comprendre le positionnement des chrétiens qui s’ opposent au mariage « religieux » des homosexuels … mais saches que nous sommes nombreux à te respecter et à t’ aimer.
             » ….C’est
            la miséricorde que je veux et non le sacrifice; Car je suis
            venu appeler, non pas les justes, mais les pécheurs » Matt 9 : 13
            Bien à toi

        • Reno Kenzo

          Ton dieu, et ses lois, qui n’existe que dans ton imagination et petit cerveau étriqué, je les emmerde, je les rejette de la meme manière que vous nous rejetez et nous condamnez… meme avec un milliard d’adeptes, votre secte mortifère ne représente qu’une petite minorité dans ce monde qui lui avance, et pas grâce à vous… le monde est un enfer a cause des religions, de votre incrédulité, votre ignorance et divine prétention… mais vous allez disparaître et ce jour là, ce sera pour moi la seule preuve qui pourrait éventuellement me faire croire en l’existence d’un dieu, quelque soit son nom….

          • Cher Reno,

            Ne vous livrez pas à des insultes… Ca ne sert à rien.
            Personne ne vous rejette, vous êtes le bienvenu sur ce blog ainsi que dans nos Eglises. Le point de cet article concerne la décision récente d’une dénomination, et ne constitue pas un rejet des homosexuels.

            D’autre part, certaines de vos affirmations sont délicates à appréhender. Songez par exemple, que certaines des purges les plus horribles de l’histoire ne sont pas le fruit de « religions », mais de l’athéisme. Prenez par exemple la conséquence du communisme poussé à l’extrême en Russie ou en Chine. Regardez le génocide nazi : à proprement parler, il n’est pas « religieux » (bien qu’il cible un groupe religieux en particulier).

            Sachez en tout cas que personne ne vous met dehors ni ne souhaite vous accabler. Je n’ai, à titre personnel, aucun jugement à porter sur votre situation. Je connais ma vie, et je pense que peu de personnes peuvent se targuer d’avoir des penchants aussi mauvais que les miens.

            Bien à vous.
            Guillaume

          • Reno Kenzo

            Je m’incline devant toute personne religieuse ayant votre discours, respirant le bon sens et la tolérance… mais à la longue, il y a des mots qui revoltent, relation et amour pas naturel (quand on a la chance de voir nos relations qualifiées d’amour et non pas d’accouplements bestiaux et monstrueux…), de gens obscènes qui vivent dans le péché le plus condamnable, un prêtre aux États-Unis prêche meme notre extermination pour éradiquer le sida, citant la bible qui le dit tres explicitement… mais enfin? Ou nous existons et somme indéniablement partie intégrante de la création, divine ou pas, et donc naturel ou nous n’existerions tout simplement pas! Il y a des preuves irréfutables de mariage homosexuel ayant été célébré par l’église dans les temps lointain, pouvez vous enfin considerer que ce qui compte c’est l amour que deux personnes se porte et non pas leur enveloppe physique? Je vous souhaite a tous d’être aussi amoureux et épanoui que je le suis avec votre partenaire, qu’importe son sex, la puissance des sentiments que je ressens pour lui ne peut etre qu’un cadeau divin, et je ne suis pourtant pas religieux et personne ne devrait avoir le droit de nous juger et d’essayer de limiter nos droits sous pretexte que la Bible, le Coran ou la Thora nous voudrait pendu, lapidé ou précipité du haut d’un mûr…

          • Il ne s’agit pas de tolérance, mais simplement de se souvenir de qui nous sommes. L’Evangile est un message d’amour de Dieu pour des pécheurs, et je suis un pécheur. Comment puis-je exclure et rejeter un autre pécheur?

            A titre personnel, j’ai des amis homosexuels. Et je m’en porte très bien!

            Maintenant, Dieu me sauve du péché en envoyant son Fils mourir à la croix pour moi. Puisque mon pardon et mon acceptation par Dieu lui a couté si cher, je ne vais pas banaliser le péché ni le tolérer. Simplement je vais aimer le pécher, et lui annoncer l’Evangile. Vous me suivez?
            Et cette annonce passera par expliquer à mes amis homosexuels ce que Dieu pense de l’homosexualité.

            Concernant ce mariage homosexuel célébré par l’Eglise des temps lointain, avez-vous une source que je puisse lire?

            Bien à vous,
            Guillaume

          • Reno Kenzo

            http://www.procon.org/headline.php?headlineID=005173

            Vous trouverez a la fin de l article les references des ouvrages et etudes et vous pourrez aussi vérifier les compétences et références de leurs auteurs…. secondement, je ne suis pas un pêcheur et je pense qu’il est un peu inapproprié de pretrendre pouvoir nous expliquer ce que Dieu peut bien penser….

          • Etienne Omnès

            Je noterai tout de même que si ces textes peuvent laisser penser à une union, il reste encore à prouver que c’était pour un mariage, ou du moins pour une relation impliquant des relations sexuelles. Le texte cité dans l’article peut très bien être une prière pour renforcer l’amitié (comme quand je dis: « Seigneur, donne à cette famille de s’aimer sans haine ni discorde », je ne m’attends pas à de l’inceste!)
            D’autre part, les prières et les rituels sont une chose, mais ils se construisent généralement autour d’un enseignement plus théorique, or cet enseignement se fait remarquer par son absence. Si des pères de l’église avaient parlé de bénédictions d’unions homosexuelles, l’Eglise Catholique aurait probablement été la première à prendre la décision de l’EPUdF, mais il n’y a aucune trace dans les écrits des pères de l’église de ce genre de chose!

            Quant à votre secondement, je suis intéressé: pourquoi donc pensez vous que vous n’êtes pas pêcheur? Pourquoi pensez vous qu’il est peu approprié de penser savoir ce que Dieu pense? Quels sont vos arguments?

          • Reno Kenzo

            Ca a l air de vous plaire de vivre dans le déni de réalité et ce depuis 2000 ans apparemment… tourner autour des mots, union mais pas mariage, pas de preuve qu’il y avait de relation sexuelle… en meme temps, quoi de plus étonnant pour des gens qui croient encore a l immaculée conception, vous avez vraiment un problème avec le sex, je vous conseillerais bien d aller voir un psy plutot qu’un curé, ca pourrait vous faire du bien, bien que, contrairement a vous, je ne crois pas aux miracles… quant a mon secondement, je suis sûr de ne pas etre un pêcheur tout simplement parceque je sais que je ne fais rien de mal, contrairement à ce que vous vous efforcez de nous faire croire, et dieu merci (si vous me le permettez), il y a aujourd’hui des lois pour nous proteger et nous mettre sur le meme pied d’égalité que les Hétérosexuels, d’ailleurs, la cour Européenne des droits de l’homme à bien statué qu’aujourd’hui, nous n’avons plus le droit de discriminer l’homosexualité qui est devenu une norme au meme titre que l’hétérosexualité… et ca que vous le vouliez ou non, c’est un combat que vous avez perdu… les seuls lois qui nous sont aujourd’hui défavorables sont celles que l’on trouve dans les pays où vos dogmes obscurantistes, toute confessions confondues ont encore de l’influence, alors ne venez pas nous parlez d’amour, vous n’avez aucune idée de sa signification, vous etes une petite minorité, oui, une petite minorité d’illuminés qui ne comprennent rien du monde dans lequel vous vivez mais bonne nouvelle, votre maladie est curable, si si, en commençant par lire autre chose que votre bible remplie d’inepties…. Amen !!

          • lila2015

            Mr Reno,

            Je suis moi aussi allée avec beaucoup d’intérêt lire votre lien. Il y a beaucoup de problèmes dans les conclusions de cet article
            1. Il y a beaucoup de problèmes autour des mots choisis en français pour traduire les mots (un mot frère devient amant… A cause du contexte soi disant…)
            2. Déjà dit plus haut : où sont les textes d’enseignement qui entérinent ces rituels et sacrements ? Parce qu’à partir de gravures et de textes de prières on peut faire dire tout et n’importe quoi.
            3. UNION ce mot veut donc automatiquement dire union maritale ? …. Comment dire. Un peu de sérieux s’il vous plait.

            Je ne vous demande pas de changer d’avis, mais très sincèrement vous devez au moins admettre le bien fondé de mes réticences quant à la justesse de l’analyse de ce Mr.

            Je ne crois pas en l’immaculée conception, qui consiste à dire que Marie est exempte du péché d’Adam, mais je crois en la naissance miraculeuse de Jésus Christ. Comprenez-moi si mon Dieu n’a pas tout pouvoir, autant ne pas avoir de Dieu du tout.

            Je pense que vous confondez les choses. Vous croyez que parce que la pratique sexuelle se trouve dans un cadre bien défini dans la Bible pour le chrétien, il a donc un problème avec ? Non… Au contraire, le chrétien croit que la meilleure façon de « prendre son pied » c’est de rester dans le cadre prévu par le Créateur de la sexualité, il y a un sens, une direction, et une réelle place pour chaque composante de l’humain. Comprenez-moi, en général, le fabricant connait mieux son produit que l’utilisateur…

            Vous avez le droit de ne pas vous considérer comme pécheur, votre référence étant votre propre morale, et votre propre raisonnement, c’est votre droit, et je pense que vous êtes en paix avec vous même… Mais en tant qu’enfant de Dieu j’ai aussi le droit de vous considérer (comme moi même, Mère Thérésa, le Dalai Lama, Ghandi…) comme pécheur car ma référence c’est la Parole de Dieu contenue dans la Bible. Nous sommes des gens raisonnables, et je sais que vous savez faire la différence entre exposer le fond de sa penser, et chercher à convaincre l’autre qu’il a tort.

            Un véritable enfant de Dieu ne peut discriminer un homosexuel parce qu’il pratique l’homosexualité, tout simplement parce qu’il est conscient que tous sont pécheurs. Le mariage homosexuel étant légalisé, un enfant de Dieu ne va jamais vous dire que votre mariage n’est pas un mariage dans le sens légal du terme, ou que dans le sens légal du terme le mariage hétérosexuel est « un vrai mariage légal » et le mariage homosexuel « un mariage non légal ».

            Par contre l’enfant de Dieu que je suis a le devoir de vous dire que la maison de Dieu ne peut bénir un tel acte car il attriste le coeur de Dieu et trangresse sa Volonté. Et vous, comme vous n’êtes pas chrétien (corrigez moi si je me trompe), je pense qu’il est de bon ton de n’émettre aucun jugement quant à cet état de fait (si vous n’êtes pas chrétien, pourquoi chercher à « imposer » une vision de l’union homosexuelle à l’église, à laquelle vous vous sentez étranger ? m’enfin…)

            Vous avez une vision de l’amour qui n’est pas celle du chrétien. C’est normal car elle est dictée par votre propre morale et votre propre raisonnement. Et c’est votre droit. Malheureusement, en tant qu’enfant de Dieu la véritable image de l’amour qui compte pour moi c’est l’amour de Dieu manifesté en Jésus qui nous a aimés plus que sa propre vie. S’il vous plait ne faites pas ce que vous semblez nous reprocher : détenir la réalité de l’amour.

            Nous sommes une minorité, mais l’unanimité/majorité absolue n’a jamais été gage de vérité. Et la Bible nous avait déjà prévenus qu’on serait à contre courant de la morale de ce monde. Rien de surprenant. Vous avez le droit de nous considérer comme malades, c’est normal, et cela est dicté par votre raisonnement personnel. Personnellement je n’y vois aucun inconvénient.

            Je vous encourage à lire et à étudier la Bible en entier, avant d’en émettre un jugement. Comprenez-moi, je n’accorde aucun crédit à quelqu’un qui me fait le résumé général -conclusion et analyse assorties- d’un article ou d’un livre dont il n’a lu que 10% du contenu, et encore là je suis gentille. Sinon vous avez le droit d’avoir un avis, je le respecte.

            Bien à vous.

          • Reno Kenzo

            Et moi aujourd’hui je n’apporte aucun crédit à des gens qui lisent la bible… contrairement à ce que vous pouvez croire, la bible je l’ai lu, j’étais meme passionné de l’ancien testament, etant mordu d’histoire c’était un peu normal, et puis y avait pas de jeux vidéos sanguinaires à l’époque, de plus sanguinaires on avait la bible… je l’ai réouverte la bible, a plusieurs occasions et au hazard, notamment aux Philippines où on nous l’impose comme livre de chevet dans les hotels, oui aux Philippines y en a des fous de Dieu, et à la moindre page, une horreur…. votre secte est entièrement fondée sur la notion de pêché, de mal, de répentence, votre symbole, un cadavre cloué sur une croix, ah mais oui là aussi, c’est une preuve d’amour, non y a pas d’amour, y a de la douleur, de la folie, de la frustration et tout ca pour un Dieu dont vous n’avez pas la moindre preuve d’existence, existence que vous prenez comme vérité absolu pour balayer le moindre argument qui ne va pas dans votre sens, citant la parole de Dieu que nul n’a jamais entendu mais qui existe, qui est là et irréfutable! Mais oui, les hallucinations chez les schizophrènes sont bien réelles aussi mais on les soigne… oui je vous compare a des malades, pas tellement parceque je le pense, juste par bon retour des choses, oeil pour oeil, dent pour dent comme on dit (une belle notion philosophique ca aussi au passage, qui respire de spiritualité), vu que nous avons été nous meme considéré comme des malades par tout ceux qui étaient sous votre influence nefaste pendant de nombreux siècles, donc aujourd’hui c’est vous les malades… quant au manque de textes prouvant l’existence de célébration de mariages homosexuels aux moyen age, ca veut pas dire qu’il n’y en a pas eu, vous les champions des autodafés dont vos amis nazis se sont largement inspiré, nazis que vous avez largement soutenu, vous ne m’en voudrez pas de dire vous, vous etes un enfant de Dieu, enfant du Vatican qui a bien eu sa part de responsabilité dans ces atrocités; c’est trop facile de de dénier un article qui regroupe les références de plusieurs chercheurs et professeurs, pas qu un seul, juste parcequ il y en a pas de traces dans vos ouvrages de référence à vous … de toute façon, tout ca n’a pas beaucoup d’importance vu que comme vous dites, notre mariage est maintenant légal et l’égal du mariage hétérosexuel et que nous n’avons nullement envie (en majorité) de nous marier a l’église et que votre opinion finalement n’importe peu dans un pays laïque…. pour finir, je voudrais souligner que je ne suis pas cathophobe, je ne hais pas le catholique, je trouve que le pouvoir foi , qu’importe la foi est une vertue humaine, a partir du moment où elle est utilisé a faire du bien et non pas a discriminer, ce qu’en majorité vous faites…

          • lila2015

            Mr Reno,

            Vous avez le droit de n’apporter aucun crédit aux gens qui lisent la Bible, et c’est bien normal, vous êtes dictés par votre propre raisonnement, et votre propre morale. Il n’en a jamais été autrement, rassurez-vous, nous chrétiens sommes habitués.

            Pour éviter que je mente sur votre dos : avez vous lu et étudié la Bible EN ENTIER ? Je ne parle pas de lire à gauche et à droite des passages, ou bien lire des résumés d’histoire faits par d’autres et qui trainent dans les méandres de google. Je vous laisse la liberté de vous répondre à vous même. Mais excusez-moi quand même d’en douter, avoir lu la bible et dire « à la moindre page, une horreur »… J’ai lu la Bible 5 fois en entier, s’il vous plait, à d’autres.

            Notre secte (je vais reprendre vos magnifiques termes) est entièrement fondée sur l’amour véritable. L’amour que Jésus a manifesté à l’humanité. Si vous aviez lu la Bible, vous le sauriez je pense.

            Vous n’avez jamais été chrétien (je pense, mais corrigez-moi, je peux me tromper), mais vous savez ce qu’on ressent ? Vous savez qu’il n’y a que douleur, folie, frustration dans notre relation avec Dieu ? Eh bien dites donc, peut être êtes-vous médium… Mais je vous renvoie à vos sages conseils…Evitez de parler de ce que vous n’avez jamais vécu 😉 Ca vous décrédibilise. Je suis devenue enfant de Dieu par décision personnelle, parce qu’après avoir longuement réfléchi et pesé le pour et le contre (oui oui vous avez bien lu REFLECHI…) j’ai compris que devenir enfant de Dieu était la seule façon de vivre pleinement ma vie. Je ne vous demande pas d’y croire, ou d’y adhérer, mais autorisez-moi de déclarer qu’en tant qu’enfant de Dieu, je suis davantage autorisée à parler de ce que j’ai vécu…

            Nous n’avons pas la preuve matérielle de l’existence de Dieu… Oui c’est vrai, il n’y a aucune molécule provenant de Dieu, ou aucun atome qui fait partie de la constitution de Dieu jamais découvert ou analysé. Mais… Dites-moi, avez-vous la preuve irréfutable que Dieu n’existe pas ? Une seule particule qui peut démontrer sans équivoque qu’il n’y a pas de Dieu… juste une… Nous sommes tous les deux croyants vous savez.. Je crois en l’existence de Dieu, vous croyez en sa non existence. Entre croyants on se comprend… Chacun ses dogmes, chacun ses règles, et chacun ses interdits… Je n’ai pas encore émis de jugement sur votre croyance, alors s’il vous plait, faites cet effort là, évitez de parler de quelque chose que vous n’avez pas vécu personnellement.

            Je suis schizo, malade si vous voulez, vous avez bien le droit de penser cela. Et c’est normal, vous êtes dicté par votre propre morale et votre propre raisonnement. Laissez-moi donc la liberté de vous déclarer que vous et moi sommes pécheurs, vous et moi sommes malades, atteints par la même maladie, qui s’appelle le péché, vous, moi, et toute l’humanité, avons chacun besoin de la grâce de Dieu. Nous parlons en toute liberté n’est ce pas ?

            Qu’il y ait eu des célébrations de mariage homosexuels ou non au moyen âge (à mon avis il y avait de telles unions, et même célébrées par la société, ce qui serait d »ailleurs une preuve supplémentaire que le monde ne change pas, il n’évolue pas, nous restons les mêmes) la question m’importe peu. Vous aviez parlé d’une position de l’Eglise de Dieu à cette époque et c’est sur cela que j’attendais votre texte. Mais rien. Alors oui rien ne prouve que l’église ne se soit pas « cachée » (quel paradoxe, quand on sait que le mariage est un acte public) pour en célébrer, mais vu qu’il n’y a pas de preuve à ce niveau, permettez-moi de garder la même position : Pas de trace de telles célébrations dans la maison de Dieu. Je ne vous ai pas demandé un texte dans mes ouvrages de référence, je vous ai demandé d’apporter la preuve véridique que ces textes ont existé peu importe d’où ils viennent.

            Vous décidez de faire un parallèle avec les nazi. Il n’y a aucun problème. Je serais diable, satan,démon, sorcier, schizo, malade, et même Hitler si vous le voulez, c’est mon lot quotidien. Ca n’enlève en rien la grâce que j’ai reçue, alors continuez, il n’y a aucun problème.

            Votre mariage est légal et l’égal du mariage hétérosexuel DANS LA LOI. Que notre avis importe peu dans la société, ce n’est pas notre rôle d’avoir un avis qui importe dans la société, nous ne sommes pas un parti politique en quête de victoire aux élections, on en a que faire, nous avons pour mission de nous adresser aux coeurs des individus et non nous pavaner devant la société. Par contre nous avons pour devoir de prendre position devant la société, comprenez-nous, nous n’avons pas les mêmes référentiels. Comme vous n’avez nullement envie de vous marier à l’église, alors évitez de nous demander de changer de point de vue au détriment de la Parole de Dieu, juste pour paraître plus tolérants à vous yeux, s’il vous plait soyons cohérents.

            Si vous aviez lu la Bible vous sauriez qu’un enfant de Dieu n’a pas le droit de discriminer quelqu’un quel que soit ce qu’il est ou ce qu’il a fait, car nous sommes tous pécheurs. Vous sauriez aussi que nous avons tous une place dans la maison de Dieu car Jésus est venu manifester son amour à TOUT LE MONDE.

            Ce que vous refusez, c’est qu’en tant que chrétien, nous vous annonçons une nouveauté de vie indissociable de la grâce qui demande de renoncer à ses propres référentiels. Nous vous annonçons que Jésus nous aime et ce qu’il a fait pour nous chrétiens il peut le faire pour quiconque croit. Vous refusez d’accepter que le Dieu de Jésus Christ ne cautionne pas la pratique homosexuelle, parce que selon votre propre raisonnement, et votre propre argumentaire « c’est l’amour ». C’est normal et c’est votre droit le plus absolu. Il y a tellement de choses faites par amour… Et 100% de ces actes d’amour ont une part de points négatifs, quand bien même l’unique motivation soit l’amour, et encore je n’ai jamais connu un seul acte humain dont la seule motivation soit l’amour de l’autre (il y a toujours un peu d’amour de soi, un peu de quête de reconnaissance, de fierté, un peu de volonté de vouloir s’accaparer, un peu de jalousie, de la maladresse, bref). Devant une telle défaillance de l’amour humain, j’ai décidé de me tourner vers l’amour divin, qui lui est à 100% parfait.

            Je pense que vous avez aussi compris que je ne suis pas homophobe. D’ailleurs, aucun chrétien véritable ne l’est, il est possible d’aimer profondément quelqu’un sans pour autant applaudir son mode de vie, nous sommes tous pécheurs autant que nous sommes, personne ne sort du lot.

            Ben à vous.

          • Reno Kenzo

            Je n’ai jamais ete chretien c’est un fait et grace a Dieu…. Mais j’ai grandi chez les soeurs Trinitaires de la Croix Rousse a Lyon donc j’ai aussi le droit de parler de ce que j’ai vecu.. Comment pourais je refuser d’accepter ce que cautionne ou pas quelqu’un ou quelque chose qui n’existe pas pour moi? ca n’a pas de sens, je m’en moque eperdument… Je suis tres heureux d’apprendre que ce n’est pas votre role d’avoir un avis qui importe dans la societe et que vous n’etes pas la pour vous pavaner parceque c’est pourtant ce que vous faites… Alors de grace, arretez de manifester pour empecher une minorite d’avoir les meme droits que les autres et de nous faire croire que c’est par amour que vous le faites… Quant a votre definition et votre perception Judeo-chretienne de l’amour, ce n’est pas celle que j’ai apprise en etudiant (etudiant oui, et vivant depuis 10 ans en Asie) le Tantrisme Shivaite kashmirien, ni le Bouddhisme Vajrayana qui en est en partie issue, ni le Chan et qui ne construit pas tout son enseignement sur cette notion culpabilisatrice de peche detestable et qui considere que tout est divin ou rien ne l’est et qui nous invite a reconnaitre notre propre nature divine dans le but d’atteindre l’illumination et la delivrance par nous meme et non pas en nous prosternant devant un dieu qui dans sa misericorde voudrait bien nous accorder sa benediction. Vous n’avez encore jamais connu un seul acte humain dont la seule motivation soit l’amour de l’autre? c’est triste, il est peut etre temps de considerer de changer d’environnement alors… par amour de soi, de quête de reconnaissance, de fierté, de
            volonté de vouloir s’accaparer, un peu de jalousie, de la maladresse (de la maldresse c’est certain!) ?? C’est pourtant pas ce que je vis avec mon partenaire pour qui je donnerai ma vie si il fallait et je qualifie notre amour de ce qu’il peut y avoir de plus sain mais c’est vrai que notre environnement a nous, loin de vous tous, nous permet d’apprecier notre vie pleinement, sereinement sans jugement ni condamnation, en pleine liberte, ce qui est notre droit le plus fondamental et que vous voudriez bien nous enlever… A ce propos, vous ne m’en voudrez pas que je vous gifle si je vous croise dans une de ces lamentables manif pour tous, j’espere meme que vous me presenterez votre autre joue… par amour bien sur….

          • lila2015

            Mr Reno,

            Si vous n’avez jamais été enfant de Dieu, permettez-moi de douter que vous sachiez ce que ressent dans son coeur un enfant de Dieu pour son sauveur et même de vous dire que vous ne savez pas de quoi vous parlez. Simple question de logique.

            Si vous vous moquez éperdument de ce que en quoi nous croyons pourquoi ce flot d’insultes et d’agressivité depuis le début de vos interventions ? C’est bien loin de l’indifférence dont vous vous targuez.

            Les enfants de Dieu que nous sommes avons le devoir de prendre position devant la société, même si c’est pour être traité d’Hitler, schizo, malade, fou (et dire que vous êtes indifférent qu’est ce que ça serait si vous étiez chrétienphobe ? ), c’est ce que nous faisons. Il y a sûrement des chrétiens qui ont participé à la manif pour tous… Mais sachez que l’immense majorité est restée en prière chez elle implorant la grâce de Dieu. Et la plupart des personnes qui se sont levées et ont manifesté, a exercé un droit citoyen, s’est exprimé en tant que citoyens de France (j’espère que vous leur autorisez encore ce droit, car c’est vous qui êtes tolérant n’est ce pas, et qu’ils ne sont pas des sous citoyens juste parce qu’ils n’ont pas peur de dire qu’ils sont chrétiens), ils ne sont pas allés faire une marche pour Jésus, brandir des passages de la bible, ou une marche demandant à l’Etat français de devenir chrétien. Ils ont exercé leur droit citoyen de donner leur avis sur une question de société.S’il vous plait, ne mélangeons pas tout.

            Ma définition et ma perception judéo-chrétienne de l’amour de Dieu, vient de la Bible, je ne demande pas aux autres croyances d’y adhérer, où en serait l’intérêt d’ailleurs ? C’est normal que les définitions soient différentes quand les référentiels sont différents.

            Je n’ai jamais vu, entendu parlé dans un livre, un article, une histoire, JAMAIS, mais vraiment JAMAIS de toute l’histoire de l’humanité, un seul acte humain dont la seule motivation est l’amour désintéressé de l’autre, et je mettrai ma tête à couper qu’il en est de même pour vous. Personne n’est parfait (ou vous en avez trouvez qui est parfait ? Waaooo présentez moi). Personne n’est capable de sonder le coeur de l’être aimé (je pense que vous, tout comme moi, ne croyez pas aux médiums, mais confirmez moi, je peux me tromper). Personne n’est capable de dissocier dans son coeur l’amour pur, et tous les autres sentiments : paresse, jalousie, possessivité, passion (ou vous en connaissez ? Waaooo présentez moi). La véritable erreur du pécheur, vous la démontrez très bien, est de croire, par orgueil, en la perfection de l’homme. L’homme par orgueil décide d’être son propre Dieu, dans son monde il est lui même l’être suprême, et il pense que ses efforts sont suffisants pour être bon et faire le bien. L’histoire de l’humanité ne m’a pas appris telle chose, personne n’est parfait, et tous les choix incluent toujours un impact négatif, il y a toujours des pots cassés. S’il y a bien quelqu’un qui croit en quelque chose qui n’existe pas, ce n’est pas moi 😉

            Je ne sais pas si c’est vous ou quelqu’un d’autre qui était bien content de dire que l’amour entre 2 individus homosexuels est identique à l’amour entre 2 individus hétérosexuels… Alors, loin de vous juger, si vous aimez aussi profondément votre partenaire, comme j’aime mon conjoint, laissez-moi vous dire que cet amour aussi fort et puissant soit-il n’est et ne sera jamais parfait, car donné par un être imparfait. Quelqu’un d’imparfait est incapable d’un acte parfait, c’est pourtant logique, on ne donne pas ce qu’on n’a pas. Et comme vous et moi parlons de la même chose je vais m’autoriser à donner un avis sur la question : moi qui connais l’amour humain et qui connait l’amour divin, l’amour divin est tout simplement au delà de ce que vous vivez avec votre partenaire (vous auriez pu faire un comparatif si vous aviez déjà recu l’amour de Dieu dans votre coeur). Alors, loin de vous dire que vous êtes malheureux, tristes, que sais-je (je n’ai jamais remis en question la sincérité de l’amour dans un couple homo, d’ailleurs ce n’est pas ce que la Parole de Dieu reproche à la pratique homosexuelle), je vous dirais simplement que ce que vous croyez être l’amour, n’est qu’une pâle copie de l’amour que Jésus a manifesté pour l’humanité (parole de quelqu’un qui a testé les deux 😉 ).

            C’est à cause de cet amour que je rejette le péché, parce que j’aime Jésus et que le péché lui fait du mal. Vous ne feriez pas du mal à l’être aimé, alors vous comprendrez que je ne peux me permettre de telles légèretés, juste pour faire plaisir à une humanité qui méprise l’objet de mon amour et s’amuse même à dire qu’il n’existe pas (pardonnez ma logique). C’est à cause de cet amour que je ne peux cautionner un acte qui attriste son coeur. Quand on est aimé, on ne veut pas faire souffrir, c’est assez logique. Alors laissez-moi répondre à l’amour de mon Dieu, il n’y a rien de malsain ou de maladif 😉 Je n’enlève rien à personne (en tout cas pas à vous, dont l’indifférence est exemplaire n’est ce pas ^_^).

            2 hommes ou 2 femmes qui se marient à la mairie en toute légalité, je n’y oppose aucun argument et je ne suis pas allée manifester car pour moi ça ne servait à rien, je rends à César ce qui est à César… Mais vous en faites-vous de même ? Me laissez-vous la liberté d’annoncer ce qui est l’exacte et unique vérité pour moi et vivre dans la maison de mon Dieu conformément à cette vérité, sans jugement ? Parce que depuis le début de nos échanges ou la la entre noms d’oiseaux et diagnostics psychiatriques, j’ai eu tout, et je le reçois avec plaisir, ne vous en faites pas, c’est normal ce que vous pensez, vous êtes dictés par votre propre morale et vous propres raisonnements, ce n’en sont que les fruits naturels.

            Si vous giflez quelqu’un parce qu’il n’a pas la même opinion que vous, un chrétien dans votre exemple (moi !!) ne vous en faites pas, nous sommes reconnaissants qu’ici en France nous ne soyions que gifflés, dans certains pays des millions de chrétiens sont traqués et tués, torturés, exécutés et fouettés, décapités publiquement, juste par amour pour l’être aimé, Jésus. Donc une giffle, ce n’est rien, quand on aime on supporte tout n’est ce pas ? et ça démontre lequel est plus « tolérant » n’est ce pas ? 😉

            Bien à vous 😉

          • Reno Kenzo

            Lol je trouve cela plutot bien, on arrive presque a avoir un point commun, on fait tout les deux parties d’une minorité violemment persécutée dans certains pays… on devrait finalement se soutenir mutuellement vous pensez pas? Quant aux insultes, ne vous inquiétez pas, ce n’est que de la provocation, c’est assez intéressant de voir votre reaction pacifique, c’est au moins un des bons côtés de ceux qui interprètent les religions de manière intelligente. Pour clore ce débat, si vous me dites que vous n’êtes pas du tout opposé a un mariage civile entre deux personnes du même sex mais seulement contre sa célébration religieuse a l’église, alors nous serions tout les deux en parfait accord; chacun ses croyances et sa place, je me moque un peu de la forme, c’est plutôt le fond qui a de l importance a mes yeux, si une personne arrive a trouver son équilibre et une vrai raison de vivre dans l’amour de Dieu ou de qui que ce soit ou quoique ce soit d’autre, j’en suis tres heureux; je connais ce sentiment de bien etre, de plénitude spirituelle notamment quand j’ai vécu l’amour de l’enseignement des tantras (tres proche du courant Soufiste et meme de l’enseignement de Jesus Christ de ce qu’il parait) et je trouve ca tres beau meme si je ne suis pas entièrement d’accord avec vos idées et perception des choses et tant que l’on ne se bat pas contre les droits des minorités car le vrai débat il est là en fait…

          • lila2015

            Mr Reno,

            Je vous l’ai déjà dit plus haut nous sommes tous les 2 croyants.. Même combat ;-). Et je vous ai déjà dit qu’il est possible d’aimer profondément quelqu’un sans pour autant applaudir son mode de vie. Donc vous avez, comme moi, votre place dans la maison de Dieu, ne l’oubliez jamais, un enfant de Dieu n’a aucunement le droit de rejeter qui que ce soit, homo ou pas, nous sommes tous pécheurs.

            Je réagissais directement au sujet de l’article qui est « 4 RAISONS DE NE PAS BENIR UNE UNION HOMOSEXUELLE » et non « 4 RAISONS D’INVALIDER UN MARIAGE HOMOSEXUEL CELEBRE LEGALEMENT DANS UNE MAIRIE ». Donc je suis juste restée dans le sujet.

            Si vous avez compris pourquoi l’église de Dieu ne peut approuver (et encore moins bénir) l’union homosexuelle en son sein, même si le mariage homosexuel est légal et qu’elle n’a pas à se prononcer sur cet état de fait établi, alors notre discussion aura été utile.

            Bien à vous.

  • raphael lemaire

    Mais concrètement, qui vit réellement dans le péché comme vous le dite si bien, une minorité d’hommes et de femmes du même sexe, s’aimant d’un amour sincère tout aussi fort que bon nombre d’hétérosexuels… Parce que le droit chemin ne serait qu’une voie unique écrite depuis des siècles. une voie faite de drames, de frustrations, d’amours forcés, et pourtant souvent uni par les liens du mariage de l’église catholique…qu’attendez vous en pensant ramener des gens dans le droit chemin, mais commencez par ramener vos propre brebis hétérosexuelles egarées… Comment osez vous encore mélanger dans vos propos homosexualité; pédophilie, zoophilie… Plutôt que de boire les paroles d’une église encore loin d’avoir fait son propre procès, penchez vous plutôt sur ce que tout le monde devrait retenir du christ ‘AMOUR’!!!!!. La religion que j’ai reçu ne m’a jamais poussé à exclure les autres, et encore moins à les transformer ! Contrairement a l’église catholique, qui pense toujours pouvoir imposer ses dogmes poussiéreux, à banir celui qui n’est pas selon elle dans le droit chemin…. Laissez les gens vivre pleinement leurs vies… La sexualité n’est pas un choix. Le seul choix et de s’accepter ou pas…
    Merci à l’église reformée de france d’ouvrir enfin un espace de tolérance tel que dieu aimerait le voir et non l’église….

    • EnfantDeDieu

       »et encore moins à les transformer » => L’Évangile pousse pourtant les Hommes à changer

       »Laissez les gens vivre pleinement leurs vies » => c’est contraire au message de L’Evangile ce que vous dîtes, La Bible ce n’est pas un livre qui s’adapte aux désirs de chaque personne, au contraire la vie d’un vrai Chrétien est un chemin de croix : Matthieu 10:38 celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi

      Soyez bénie dans Le Nom du Seul Dieu, Le Dieu Trinitaire

      • raphael lemaire

        Et pourquoi devrait on s’autoflageller toute une vie pour une sexualité que nous n’avons pas choisie….Par amour de prêtres pédophiles prêchant la bonne parole peut être?

        • EnfantDeDieu

          L’homosexualité n’est pas innée, elle est la conséquence du péché.

           »Par amour de prêtres pédophiles prêchant la bonne parole peut être? » Etes-vous vraiment Chrétien pour lancer un argument aussi méchant ? Je sens un air d’amertume dans vos propos.

          • raphael lemaire

            omg!

          • Michel Kabonga

            Trop Vrai. ce type est peut être sous un choc quelconque… c’est lamentable en tout cas ce qu’il dit!

    • lila2015

      « Mais concrètement, qui vit fans le péché ?  » Tous les humains vivent dans le péché, seulement ceux qui ont accepté la grâce de Dieu ont décidé de vivre en nouveauté de vie.
      « … de même sexe s’aimant d’un amour sincère tout aussi fort que bon nombre d’hétérosexuels » Personne ne remet en cause la sincérité de l’amour dans un couple homo. D’ailleurs il n’est pas question de cela. Il est question de « quelle est la volonté de Dieu pour ma vie ? Je veux être l’ami de Jésus que me commande-t-il ? Est ce que mon amour pour Jésus est plus important que mon propre bonheur ? »
      « Comment osez vous encore mélanger dans vos propos homosexualité, pédophilie, zoophilie » Moi je rajouterai colère, envie, orgueil, gourmandise, agressivité, tout autant de choses qui nous éloignent de la volonté de Dieu dans notre vie et qu’en tant que chrétien devons rejeter, même si nous péchons tous les jours.
      « penchez vous plutôt sur ce que tout le monde devrait retenir du Christ AMOUR » Et cet amour qu’il nous donne, qu’il nous a manifesté, comme y répondre si ce n’est faire comme lui : l’aimer plus que notre propre vie, comme lui nous a aimé plus que sa propre vie.
      « la religion que j’ai reçu ne m’a jamais poussé à exclure les autre, encore moins à les transformer !  » Oui vous avez raison peut être, mais la foi chrétienne n’est pas une religion, mais elle est une relation avec Dieu, c’est à dire construire des liens et un dialogue, des actes et un mode de vie dans le seul but de chérir la relation qu’on a avec Dieu. Vous avez aussi raison ni la religion ni l’homme ne peuvent transformer le coeur humain, mais le Saint Esprit de Dieu peut convaincre le coeur de l’homme de la Vérité contenue dans la Parole de Dieu et le transformer selon cette Parole.
      « Laissez les gens vivre pleinement leurs vies » Qui empeche qui ? Avons-nous encore le droit de déclarer la Vérité biblique sans être taxé d’intolérant, anti amour, ou que sais-je ?
      « la sexualité n’est pas un choix » Oui comme beaucoup de nos penchants avec lesquels nous sommes nés : gourmandise, cleptomanie, orgueil, envie, jalousie, malhonnèteté. On est tous nés avec des défauts, mais est ce pour autant qu’on doit les glorifier et les justifier « parce qu’on n’a pas eu le choix ?  »
      « Merci à l’église réformée » Oui merci car nous avons conscience maintenant que le défi est immense et que nous devons revenir à l’Evangile, le vrai, celui qui transforme, celui qui libère, celui qui nous révèle le Véritable Dieu.

      Bénédictions et paix en Jésus.

      • raphael lemaire

        Donc pour vous la sexualité, ou autant le dire clairement l’orientation homosexuelle est un défaut…au meme titre que la gourmandise, l’orgueuil… bref,…. il serait urgent de vous poser les bonnes questions, et non de vous croire illuminé par la grace divine! Par ces propos c’est encore considerer que l’homosexualité est une maladie( donc qu’elle peut etre soignée…) je suis atterré d’entendre ce genre de propos…
        Que votre foi vous conduise a un epanouissement personnel à combattre votre jalousie gourmandise…cela me parait tout a fait honorable, mais qu’elle juge a transformer un homosexuel me choque!
        Quant a la foi chrétienne c’est une religion point. au même titre que les autres….

        • Michel Kabonga

          T’es un dérangeur toi et tu ne sais rien de tout ce que tu chuchotes, il serait mieux que t’arrêtes de parler en tout cas…

          • raphael lemaire

            tu connais peut etre qqulque chose de l’homosexualité peut etre? pffff

        • lila2015

          Non, Mr Lemaire, vous n’avez absolument rien compris.

          Avant de continuer mon propos, soyons d’accord sur la base de notre échange. Je ne suis pas en train de chercher à vous convaincre (je l’ai déjà dit plus haut) ce n’est ni de mon ressort, ni de mes compétences, et je n’ai pas envie de perdre mon temps : le Saint Esprit de Dieu est le seul à pouvoir parler aux coeurs. Je souhaite que vous compreniez pourquoi l’Eglise de Jésus Christ à la lumière de la Parole de Dieu ne peut bénir une union qui attriste le coeur de Dieu et qui transgresse sa Volonté. Faites moi donc la leçon de la tolérance, vous qui l’êtes à moi qui ne le suis pas à vos yeux, en vous efforçant de COMPRENDRE (ce mot ne signifie pas adhérer ni être d’accord) les raisons de l’incompatibilité d’une bénédiction du Dieu de Jésus Christ pour un acte tel que l’union homosexuelle. Si vous voulez bien vous prêter à cet exercice, alors notre débat aura du sens, autrement j’arrêterai à la fin de cette intervention. Merci d’avance.

          « Donc pour vous la sexualité, ou autant le dire clairement l’orientation homosexuelle est un défaut…au meme titre que la gourmandise, l’orgueil… bref,…. » Non pour moi, nous sommes tous concernés par le péché (je l’ai déjà dit plus haut), l’homosexualité étant une forme parmi toutes les autres. Quand je dis tous, je parle de tous les humains qui ont foulé cette terre à part Jésus Christ, partant de Mère Thérésa, à Hitler nous sommes tous, je dis bien tous sans aucune distinction, concernés par le péché. Alors non, la pratique homosexuelle ne sort pas du lot en tant que péché suprême, mais pour autant elle fait bel et bien partie des choses qui attristent le coeur de Dieu. (Rom 3 : 23 : Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu)

           » il serait urgent de vous poser les bonnes questions, et non de vous croire illuminé par la grace divine! » Je vous encourage plutôt à prendre conscience que c’est LA BIBLE qui répond à mes questions (qu’elles soient bonnes ou mauvaises à vos yeux) et que c’est cette même BIBLE qui me déclare que Dieu a une Volonté à laquelle j’ai désiré, en toute liberté, me plier lorsque je lui ai donné ma vie. Alors les raisonnements humains et humanistes n’ont aucune place dans ma logique. Car je les ai abandonnés au profit de la Volonté de Dieu. (Heb 4 : 12 En effet, la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.)

          « Par ces propos c’est encore considerer que l’homosexualité est une maladie( donc qu’elle peut etre soignée…) je suis atterré d’entendre ce genre de propos… » Ah… Peut être que vous commencez à comprendre malgré vous. Nous sommes TOUS MALADES. Cette maladie s’appelle péché. Cette maladie a beaucoup de symptômes mais le mal est exactement le même. Je ne suis pas et je ne vaux pas mieux que le violeur d’enfants, que le trader cupide, que l’assassin, eux et moi sommes TOUS MALADES. Donc non l’homosexualité n’est pas une maladie, mais le péché est une maladie et l’homosexualité tout autant que la méchanceté, l’égoisme, l’indifférence, en sont des symptômes et des manifestations. Imaginez comment je fus atterée quand je me rendis compte qu je ne suis pas mieux qu’Hitler, ou que Dutrou, atterée de voir que malgré mon humanisme, ma bonne volonté continuelle, mon désir de faire du bien au prochain et à la nature, j’avais la même maladie que ces personnes qu’on considère comme des horreurs. Je suis une horreur comme eux. Et si j’ai une place dans la maison de Dieu, alors tout le monde y a sa place. (Romains 2 : 1 Qui que tu sois, homme, toi qui juges, tu es donc inexcusable. En effet, en jugeant les autres tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges tu agis comme eux.)

          J’essaie de vous faire comprendre que peu importe le péché que nous pratiquons, il n’y a pas de hiérarchie et nous avons tous le même destin : la mort éternelle. J’essaie de vous faire comprendre que la maison de Dieu ne stigmatise pas les homos parce qu’ils sont homos, sinon elle devrait stigmatiser tous les membres en son sein (pasteurs, papes, prêtres y compris) car nous sommes tous pécheurs, homo ou pas.

          « Que votre foi vous conduise a un epanouissement personnel à combattre votre jalousie gourmandise…cela me parait tout a fait honorable, mais qu’elle juge a transformer un homosexuel me choque! » Le Saint Esprit de Dieu transforme la vie de celui qui accepte Jésus, il ne s’agit pas d’épanouissement personnel à combattre telle ou telle forme de péché, mais il s’agit d’accepter la réalité de notre condition souillée et nous abandonner totalement à la grâce de Dieu. Accepter qu’on ne peut changer de soi même, se laisser transformer par le Saint Esprit, et vouloir plaire à Dieu.

          La Parole de Dieu nous montre qui est Dieu et ce que Dieu aime, ce qu’il déteste.

          Je vais vous donner un exemple (il a toutes ses limites bien sûr). Si vous êtes mariés avec une personne qui est allergique aux fruits de mers et qu’à leur contact elle a mal, souffre, et risque de s’étouffer à en mourir, je pense que vous n’allez pas vous hasarder à lui faire ingérer une crevette, un crabe, du surimi, ou n’importe quelle forme de fruits de mer ou de produits transformés à base de fruits de mer, parce que ça a bon goût, ou parce qu’on vous a dit que tel produit est moins allergène. Jésus est le consommateur de ma foi, bien sûr je pèche tous les jours, car je suis atteinte par la maladie du péché, mais parce que je l’aime, je veux me dépouiller de toutes ces choses qui l’insupportent et lui font mal, juste par amour. Alors oui c’est vrai des fois mon raisonnement est assez élevé pour comprendre la raison pour laquelle tel ou tel acte est mauvais aux yeux de Dieu, mais il arrive que cela ne soit pas toujours le cas.

          Au regard de VOTRE PROPRE MORALE, VOTRE PROPRE RAISONNEMENT, VOTRE PROPRE ARGUMENTAIRE, VOTRE PROPRE REFLEXION, oui, la pratique homosexuelle ne VOUS apparaît pas comme un péché, et vous avez raison, vous avez le droit d’avoir votre raisonnement humain et humaniste. Mais moi j’ai décidé de renoncer à ce raisonnement, car je me suis rendue compte que malgré mes efforts à faire des bonnes choses conformément à ce raisonnement humain, j’étais toujours dans la même case que Dutrou et Hitler. Mon raisonnement était insuffisant pour faire le BIEN. Et j’ai décidé de suivre Jésus. C’est Jésus qui me justifie, et c’est lui qui a purifié mon coeur.

          Si vous trouvez inconcevable que l’église cautionne, et protège les actes pédophiles de prêtres (car selon votre propre point de vue c’est un acte abominable), alors vous pourrez comprendre (je le répète ce mot ne veut pas dire adhérer ni être d’accord) pourquoi je ne peux concevoir, conformément à la Parole de Dieu, que l’église cautionne et protège l’union homosexuelle, comme n’importe quel autre acte qui attriste le coeur de Dieu. Autant je n’émets aucun jugement quant à la légalisation du mariage homosexuel, je ne suis pas allée marcher à la manif pour tous car pour moi ça n’avait pas vraiment du sens (rendez à César ce qui est à César), autant je pense qu’en tant que non chrétien vous pourriez avoir la même attitude quant à faire rentrer l’union homosexuelle comme acte à bénir dans la maison de Dieu (en plus c’est vous qui êtes le tolérant, n’est ce pas 😉 ).

          Jésus est le seul capable de soigner l’humanité qui est malade, sans exception faite, du péché. Jésus est le seul capable de délivrer le coeur de l’homme de ses passions, aussi légitimes et inoffensives soient-elles aux yeux humains.

          Nous avons tous une place dans la maison de Dieu (expliqué plus haut), mais la maison de Dieu n’est pas là pour nous conforter dans un mode de vie qui nous éloigne de la volonté de Dieu quand bien même elle soit approuvée par la morale humaine et humaniste.

          Jésus est le seul capable de donner la vie, cette véritable vie en abondance. Et s’il peut changer mes défauts, il est Tout Puissant pour faire renoncer quiconque à n’importe quelle pratique qui attriste son coeur, comme la pratique homosexuelle. Encore faudrait-il accepter la réalité de sa condition et renoncer à ses raisonnements humains, donner sa vie sous toutes ses coutures à Jésus (donner c’est donner, reprendre c’est voler). Donc cela serait contradictoire de laisser perdurer avec bénédiction à l’appui un mode de vie qui va à l’encontre de la Volonté de Dieu, avec le fait d’amener tous les pécheurs que nous sommes et qui nous trouvons dans la maison de Dieu à une nouveauté de vie qui glorifie notre Dieu.

          J’espère que vous avez joué le jeu de la tolérance, en me faisant la leçon à moi qui ne le suis pas à vos yeux et que vous avez fait l’effort de comprendre POURQUOI à la lumière de la Bible l’union homosexuelle ne peut être approuvée (encore moins bénie) par l’Eglise de Dieu.

          Merci beaucoup.

          • Etienne Omnès

            Mes félicitations lila: à mon sens c’est le plus beau commentaire de cet article.

            Que le Christ te bénisse,

  • Peps Cafe

    Bonjour,

    de même, merci pour votre article, clair et courageux.

    Il est d’ailleurs dommage que vous n’ayez pas été invité à débattre sur cette question avec James Woody et Philippe Clanché sur RND(émission « le débat de la semaine », datée du 15 mai). On y aurait gagné une meilleure vision des enjeux (et des conséquences) de la décision du synode national de l’Eglise Protestante Unie, au-delà d’un simple « moralisme »(« c’est bien », « c’est pas bien »), posture dans laquelle l’on souhaite enfermer l’Eglise. Il s’agirait plutôt de rappeler que nous avons affaire à une question « de vie ou de mort ».

    Sinon, il me semble que le pasteur Boucomont(qui aurait aussi du être invité sur RND, à l’émission pré-citée) vous rejoint quand il estime que la formule « bénir, c’est dire du bien » est « un mensonge ». car, souligne-t-il, « Bénir, ce n’est pas dire du bien, mais énoncer ce qui est bien. Un groupe bénit ce qu’il cautionne. Pas ce qu’il trouve gentil ou joli (…) La bénédiction première dans le fil du récit biblique est celle du créateur qui lance son “C’est bon !” (TOV) au fil des réalités qu’il a créées en ordonnant le chaos (TOHU wa BOHU) initial. C’est bon quand la confusion entre le lumineux et le ténébreux cesse, quand l’entremêlement du mouillé et du sec touche à sa fin. Et ce n’est pas bon comme une catégorie de la morale, mais comme un décret divin. C’est bon parce que Dieu dit que c’est bon. C’est bon parce que Dieu décide et proclame haut et fort que c’est bon. Les adeptes de la bénédiction légère, celle qui dit du bien, restent au stade de la morale en pensant que le bien qui est proclamé par la bénédiction est quelque chose de l’ordre du cool, ou du sympa, qui sont les versions modernes du bien. Ces gens sont bien sympathiques alors on les bénit. Mais la bénédiction biblique n’est pas un bien qui est socialement paramétré, le fruit d’une mode, d’une pensée majoritaire ou d’un sentiment collectif[qui dirait que « tout est bien, tout est possible, aujourd’hui »]. Le bien de la bénédiction divine est le “Bien !” de Dieu ». Lire la suite ici : http://aunomdejesus.fr/
    Fraternellement,
    Pep’s

    • Michel Kabonga

      Tres bien dit Peps Cafe.

  • Michel Kabonga

    Ce dernier temps, les gens deviennent de plus en plus peureux de ce que le Monde pense que ce que Dieu nous a instruit. C’est dommage en tout cas.

  • Etienne Omnès

    Suite au sage conseil de Guillaume Bourin, je publie ici l’analyse du rapport du synode national que j’ai mentionné quelques commentaires plus bas. Vous pouvez le lire vous même à ce lien là: https://www.eglise-protestante-unie.fr/prod/file/epudf/upload/Be%CC%81nir.%20Rapport%20national.pdf

    Ce que je vais faire ici, c’est explorer les raisons qui ont mené à cet évènement. En explorant le rapport du synode
    national, on se rend vite compte que tout était plié d’avance, et qu’il était en fait impossible qu’il en soit autrement. L’EPUdF ne pouvait pas ne pas voter autrement, voici pourquoi:

    1. Une vision déficiente de l’autorité de la Bible

    Quand on lit le compte-rendus des débats locaux et régionaux des différents synodes, j’ai personnellement été ahuri de certaines positions. La pierre d’achopement n’a pas tant été quels textes choisir, mais comment les interpréter (quelle
    herméneutique?). Le pire est que ce point a été signalé par les églises (page 8) mais l’EPUdF semble avoir forcé le processus, sans considération pour ces demandes ou bien les demandes d’un délai de réflexion plus long.

    Ainsi, le premier réflexe des églises locales a été de chercher selon quelle tradition lire les texte, au point d’en faire une dissertation, au lieu d’appliquer le simple principe qui dit que l’Ecriture s’interprète avec l’Ecriture. Exemple:le commandement du Lévitique concernant l’homosexualité a été mis au même niveau que celui qui interdit de manger du sang, et les contradicteurs ont eu beau jeu de dire que puisque l’un était annulé par « l’ère de la grâce », il n’y avait pas de raison de garder l’autre. Visiblement, ils n’ont pas songé à regarder l’interprétation de Paul dans la lettre aux
    Corinthiens…

    De plus, le synode du Sud-Ouest remarque lui-même « Nos paroissiens disent toujours Sola Scriptura, mais accordent à l’Esprit (ou à leur liberté) une grande place dans la compréhension de ces vieux textes aujourd’hui. » « Beaucoup reconnaissent aussi leur manque de connaissance biblique et s’en remettent aux spécialistes quitte à opter au final pour une autre compréhension que celle qui semble émerger du texte. » De nombreux exemples tirés du rapport semblent aussi indiquer les débats semblent avoir été davantage des batailles de versets plutôt qu’une réflexion claire et cohérente sur l’ensemble de l’Ecriture.. Quels versets étaient les bons? Quels versets étaient à jeter?

    De la part d’une église qui a apporté énormément à la chrétienté en affirmant la suprématie de l’Ecriture, cela fait mal de la voir réduite à emprunter ses raisonnements à des manuels catholiques.

    2. La vision du mariage et de la sexualité, un angle mort fatal

    Héritière directe de Calvin, l’EPUdF a aussi hérité de sa vision du mariage: pour faire simple (et légèrement caricaturé), le mariage était pour Calvin une affaire d’ici-bas et ne se faisait qu’à la mairie. Il n’y a pas de liturgie réformée pour le mariage, ni même une place dans le culte. Cela a visiblement conduit à un manque d’enseignement ou de recherche à son sujet. J’ai été très surpris de voir apparaître dans la note 42 page 11, une citation du Synode Ouest: « Il est difficile de construire une théologie du couple sur la Bible (polygamie, attitude d’Abraham envers Agar, modèle du célibat pour Paul,
    relativisation de l’adultère par Jésus) ».

    Les bras m’en sont tombés: Jésus a relativisé l’adultère?! Dans quel évangile, celui de Plus Belle la Vie?!

    La vision de l’homosexualité pose problème également. Les conclusions du synode national sont que « la sexualité comme toute réalité humaine est marquée par l’ambiguité. Les relations sexuelles qu’elles soient entre un homme et une
    femme ou entre deux personnes de même sexe, peuvent contribuer à une relation vraie, respectueuse de l’autre et vécue dans la tendresse et la fidélité ou au contraire s’inscrire dans une relation où l’autre est utilisé comme un objet au
    service de mon seul plaisir; les deux réalités coexistant toujours. »
    => Est ce normal? Est ce juste selon le Dieu que nous servons? On dirait la réponse a un questionnaire qui demande les préférences personnelles de chacun et non à une réflexion sur l’homosexualité selon l’Evangile.
    Autre conclusion: « qu’une relation de couple exige la reconnaissance de l’altérité du partenaire; et que si la différence homme-femme est en elle-même une aide à cette reconnaissance, tous les couple ont à travailler pour établir
    une relation pleinement respectueuse des différences. »

    => Sachez le donc, si Dieu a crée Eve femme, c’est pour aider Adam à ne pas la confondre avec une chèvre, au cas où. La différence homme-femme n’est plus un point central du plan de Dieu, et tout le symbolisme associé, il est juste un point
    de repère. Ah.
    Dernière conclusion: « que la naissance d’enfants est un des plus beaux cadeaux qui sont fait à un couple homme-femme, mais que la joie et l’équilibre donnés par une vie de couple harmonieuse peuvent être sources d’autres formes de
    fécondités. »

    =>Le focus du couple (marié) n’est plus sur les enfants mais sur le plaisir de chacun. Ce n’est certainement pas un enseignement chrétien.

    Concernant le mariage, je vous passe la page 14 et sa magnifique note 56, où j’ai cru d’abord que j’avais laissé ma télé allumée…

    3. Conclusion

    Le mode de fonctionnement présbytéro-synodal, qui fait que la doctrine de l’EPUdF est façonnée par ses membres de base selon les aspirations de chacun montre là ses limites. Les conceptions du mariage et de l’homosexualité sont très fortement teintées par l’esprit du Monde, qui s’exprime à travers des paroissiens visiblement sous influence. Il n’y a pas eu d’organe régulateur pour arrêter la machine et réintroduire davantage de Bible dans la réflexion.
    Du reste, quand bien même il aurait existé, il semblerait que ce ne soit pas la première fois que l’EPUdF part d’une position qu’elle aimerait bien amener et regarde comment tordre les Ecritures pour y arriver. Je ne dis pas que tous l’ont fait, bien au contraire, le rapport est clair là dessus. Simplement, en l’absence d’enseignements corrects sur l’autorité de la Bible et l’interprétation juste des écritures, toute interprétation était permise et écoutée, et les plus nombreux gagnaient le vote…

    Il y a de plus une longue histoire de perméation entre les protestants historiques et la République, généralement au détriment des églises protestantes. La Crainte du Monde semble avoir été largement supérieur à la Crainte de Dieu avec, du propre aveu du synode national, très peu de réflexion proprement « évangélique » autour du sujet.

    Enfin, je déplore l’abstention de beaucoup d’opposants à la bénédictions aux couples homosexuels mariés, qui ont décrété que la Bible était tellement claire qu’il n’y avait pas là matière à débat, laissant à d’autres le terrain libre. D’autres, à la seule mention qu’il allait y avoir un débat, sont tout de suite partis sans chercher à défendre le terrain de l’évangile!

    Dès lors que penser de tout cela? Personnellement, je suis triste que mon église de baptême tienne la parole de notre Dieu si peu à cœur. Je crains pour elle: par cet acte, elle vient de s’isoler de ses soeurs évangéliques et catholiques. Le CNEF a quasiment rompu les ponts dès l’annonce. Dans la FPF, et notamment sa composante évangélique, les tensions à venir vont probablement être vive et je ne sais pas si la FPF peut survivre (c’est tout de même un organe de dialogue
    avec le gouvernement…)

    Dans les temps qui viennent qui sera alliée de l’Eglise Protestante Unie? Les catholiques? La République? Le Seigneur? Aucun de ces trois je le crains. Prions pour nos frères et intercédons pour eux.

    Seigneur, toi qui livres à l’aveuglement et toi qui révèle, pardonne leur!

    • Michel Kabonga

      Amen Étienne! Que Dieu leur montre sa clémence et sa miséricorde divine!

  • Elodie Harbine

    J’apprécie la justesse de ton article, complètement liée au désir d’accueillir les personnes qui vivent et pensent différemment que toi (en l’occurrence ici les personnes aimant un individu du même sexe qu’elles).
    Je trouve par contre qu’un des textes que tu as cités pour justifier que l’homosexualité est un péché et condamnée comme telle dans la Bible dans sa globalité, n’est pas approprié au sujet :

    1 Timothée 1 : 8-10
    « Nous n’ignorons pas que la loi est bonne, pourvu qu’on en fasse un usage légitime, sachant bien que la loi n’est pas faite pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, les impies et les pécheurs, les irréligieux et les profanes, les parricides, les meurtriers, les impudiques, les infâmes, les voleurs d’hommes, les menteurs, les parjures, et tout ce qui est contraire à la saine doctrine. »
    L’homosexualité n’est pas citée ici. Je me sens tout aussi concernée par ce verset, parce que je suis pècheresse, rebelle envers Dieu parfois, etc.
    Si j’ai mal compris ce passage de l’Ecriture, alors je veux bien que l’on m’éclaire !

    • Michel Kabonga

      Alors qui tu appelles impudiques? Ou pour être clair encore « Pécheurs »? et je cite l’auteur quand il dit « De même que d’autres pratiques, l’homosexualité est qualifiée de péché
      et condamnée comme telle dans l’Ancien comme dans le Nouveau
      Testament (cf. Gen 19:1-11; Lev. 18:22; 20:13; Juges 19:16-24; 1 Rois 19:24; 1 Rois 15:12: 2 Rois 23:7; Rom. 1:18-32; 1 Cor. 6:9-11; 1 Tim 1:8-10: Jude 7). » avec des versets en appui Elodie Harbine.

      • Elodie Harbine

        J’ai du mal à saisir ton intervention Michel. Si je lis entre les lignes, pour toi, dans le verset que j’ai repris, tu comprends qu’on retrouve les personnes homosexuelles dans « les impudiques » ?
        J’essaie juste d’éclaircir pour comprendre ton propos.

        • Michel Kabonga

          Au fait c’était çà, mais j’ai voulu être encore plus clair en ajoutant « Pécheurs » dans le cadre général, Quand Dieu interdit aux hommes de se marier entre eux mais plutôt avec les femmes, et que nous (humains) le faisions, devenons-nous obéissant envers Dieu ou on devient quasiment Pécheurs? En disant que l’homosexualité n’est pas cité dans ces péchés énumérés bien avant dans le verset que tu as produit c’est quasiment dire que Dieu autorise cela (l’homosexualité), c’est qui est complètement Faux. Le problème ici n’est pas de savoir que les humains pensent ou croient savoir de la volonté de Dieu, mais plutôt de connaître ce que Dieu veut de nous pour enfin marcher selon sa volonté et cela c’est a travers sa sainte parole. Pour répondre a ta préoccupation Tout homosexuel est Pécheur comme tout autre pécheur, et les pécheurs sont appelés a la sanctification, autrement dit le changement dans la voie du Christ. c’est juste çà Élodie!

          • Etienne Omnès

            En défense d’Elodie, je t’encourage cher Michel a relire le premier post d’Elodie: elle est d’accord que tous les versets que tu as cité condamnent l’homosexualité et elle dit elle-même qu’elle ne remet pas la conclusion en cause. Tous les versets SAUF 1 Tim 1:8-10, où elle demande où se trouve exactement la condamnation de l’homosexualité dans ce verset précis là.

            A aucun moment elle ne remettait en doute ce que la Bible dit de l’homosexualité. Charge à celui qui lui répond de prouver que impudique = homosexuel, ce qui est possible mais ne se fait pas en une affirmation. Il faut un raisonnement un peu construit tout de même.

            Je t’ai bien compris Elodie?

          • Michel Kabonga

            Je comprends ton point et je suis d’accord mais être Pécheur? qu’en dites vous Cher Étienne?

          • ἀρσενοκοίτης est bien dans le texte les amis. C’est un pb de traduction.

          • Elodie Harbine

            Merci beaucoup Etienne ! C’est tout à fait ça. J’ai arrêté de te répondre Michel pour ne pas entrer dans un débat qui n’aurait pas forcément lieu d’être.

    • Hello Elodie,

      Merci pour ton commentaire

      Je ne sais pas quelle traduction tu utilises, mais le terme traduit par « infâme » est ἀρσενοκοίτης, c’est à dire « homosexuel ».

      Le passage est bien approprié, mais la traduction que tu utilises est pour le moins… surprenante !
      Que Dieu soit avec toi.

      • Elodie Harbine

        Ok Guillaume, tout s’éclaire, il s’agit en effet d’un soucis de traduction. J’ai en fait tout simplement cliqué sur le lien de ton article au niveau de la dite référence. Et je tombe sur ce lien : http://biblia.com/bible/lsg/1%20Tim%201.8-10
        Traduction Bible Louis Segond pourtant.

        • Oui, malheureusement Segond atténue parfois le sens des termes sexuellement explicite. Les versions ultérieures ont partiellement corrigé le problème, mais il demeure néanmoins.

  • Pour info, nous avons publié cet article aujourd’hui, pour ceux que cela intéresse : http://leboncombat.fr/bible-et-homosexualite-reponse-a-pierre-thierry/

  • Dans le cas où vous n’en auriez pas encore pris connaissance, Jean-René Moret évalue la plupart des arguments en faveur de “l’homosexualité biblique” dans l’article suivant : http://leboncombat.fr/bible-et-homosexualite-reponse-a-pierre-thierry/

    N. Razafimbahiny et Guillaume Bourin y ont rédigé un additif sur le jugement de Sodome et Gomorrhe : http://leboncombat.fr/sodome-et-gomorrhe-quel-est-le-probleme/

  • Pingback: L'Église Protestante Unie en phase avec la “modernité” | Paroles de Dieu, la réalité du message biblique()

  • Andréa Tremblay

    Ceci n’est qu’un rassemblement de phrases de la bible. Avez-vous réellement une opinion ou biens vous contentez-vous de réciter les passages d’une liasse de papier relatant des événement arrivés 2000 ans plus tôt? Votre combat n’a rien de juste puisqu’il oppose des gens bornés ayant pour unique référence un tissus de mensonges et de métaphores à des personnes (on parle d’ici d’un dixième de la population) dont le seul crime est d’aimer, n’est-ce pas pourtant la principale valeur que prône votre dieu? Les récents événement nous ont largement prouvés le caractère désuet de l’église en matière d’acceptation d’autrui. En voyant ceci, je suis fière de mes croyances religieuses, ou devrais-je dire de mon absence de croyance religieuse. Il serait temps pour vous de faire ce que la planète entière fait depuis des milliards d’années: évoluer.

  • gs68100

    Le mariage libre opposé à la parole de Dieu?

    – Lévitique 18, 22 :
    « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. »

    – Lévitique 20, 13 :
    « Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont
    fait tous deux une chose abominable ; ils seront
    punis de mort : leur sang retombera sur eux. »

    -1 Corinthiens 6, 9-10 : « Ne savez-vous pas que les
    injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les
    fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés ,ni ceux qui
    couchent avec des hommes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni
    les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. »

    -Romains 1 : 26 – 27- C’est pourquoi Dieu les a
    livrés à des passions déshonorantes, car leurs femmes ont remplacé les
    relations naturelles par des actes contre nature; et de même les hommes,
    abandonnant les relations naturelles avec la femme, se sont enflammés dans
    leurs désirs, les uns pour les autres; ils commettent l’infamie, homme avec homme, et reçoivent en eux-mêmes le salaire que mérite leur égarement

    1 Timothée 1, 8-11 :
    « La loi, nous le savons en effet, est bonne, dans la mesure où on la
    prend comme loi. En effet, comprenons bien ceci : la loi n’est pas là pour
    le juste, mais pour les gens insoumis et rebelles, impies et pécheurs,
    sacrilèges et profanateurs, parricides et matricides, meurtriers, débauchés, ,pédérastes , marchands d’esclaves,
    menteurs, parjures, et pour tout ce qui s’oppose à la saine doctrine. Voilà ce
    qui est conforme à l’Evangile de gloire du Dieu bienheureux, qui m’a été
    confié ».

    Saint Jean Chrysostome =

    « La sodomie est un
    acte infâme qui fait souffrir l’âme plus que le corps, qui fait sortir l’homme
    de sa nature humaine et le place, dans la hiérarchie des êtres, en dessous des
    animaux sans intelligences (les brutes). C’est une promesse d’enfer à l’image
    de celui suscité par la punition de Sodome et de Gomorrhe. Son origine est la
    recherche du plaisir et l’oubli de la crainte de Dieu. » (Homélie
    LVIII sur saint Matthieu, al. 57)

    Saint Augustin=

    « Dieu ait puni Sodome
    par une pluie de feu, montre à quel point les actes homosexuels tombent sous le
    jugement condamnatoire de Dieu. Ces actes violent la nature humaine créée par
    Dieu et rompent l’alliance entre Lui et l’humanité. Ce sont des actes
    condamnables en eux-mêmes, quand bien même ils seraient pratiqués
    universellement. » (La Cité de Dieu, Livre XVI, Chapitre 30).La punition
    de Sodome par le soufre et le feu montre par analogie la puanteur et la
    souillure de la chair et de ses désirs pervers.

    Thomas d’Aquin, =la sodomie est une faute mortelle contre la nature!

  • jp

    Il y avait aussi aucune bénédiction de mariage n’existe dans la Bible, qu’elle soit hétéro ou homo mais ça remettrait en question nos cultures ecclésiales

  • Patrice Salsa

    La Bible dit que la polygamie est autorisée, que l’esclavage aussi (et qu’on peut aussi vendre sa fille comme servante). Quand allons-nous enfin rétablir ces pratiques ?

    • Jean-Guy

      En fait la Bible n’approuve pas la polygamie, et ne dit rien de positif dessus. D’ailleurs, les histoires polygames de la Bible finissent (ou même commencent) rarement bien ! :-p

      Pour le coup de vendre sa fille, il me semble que les hébreux pouvaient vendre leur fils aussi. Mais s’il vendait leur fille, le maître ne devait pas la répudier après avoir fait crac-crac (pour parler Sims), et s’il décidait de donner une autre femme à son fils ou à lui même, il ne pouvait pas renvoyer la fille, et devait subvenir à ses besoins (c’est pas la sécu, mais c’est déjà kekchose). S’il vendait le fils, bah, le fils, qu’il ait copulé ou pas, on pouvait pas savoir à l’époque, donc le concept de virginité n’entrait pas en compte, on pouvait faire croire ce qu’on voulait, du coup, le fils ne perdait pas de « valeur » à la revente.

      Après, l’esclavagisme a évolué, mais reste toujours plus ou moins présent (j’ai pas trop le sentiment d’être libre et d’être débarrassé de mes « maîtres », hélas)… J’ai pu empêcher mon père de me vendre à son entreprise (si j’ose dire), mais si je n’avais pas eu l’esprit d’un bronco libre sauvage, j’aurais été dans la routine quasiment digne d’un esclave du métro boulot dodo ! Et dans le fond, vu que je galère financièrement, même si je fais ce que j’aime, je reste un peu esclave du système…

  • claudel.ch@gmail.com

    Quel tissu d’ignorance et de mensonges !

    Ceux qui parlent au nom de la Bible feraient mieux de la lire !

    Et ceux qui prétendent parler au nom de Dieu pour définir à sa place ce qu’il bénit et ce qu’il maudit feraient bien de se rappeler les paroles de Jésus à l’adresse des prêtres et des pharisiens : « engeance de vipères », « fourbes » et « hypocrites », qui « ferment la porte du Salut » mais seront à coup sûr « exclus du Royaume des cieux ».

    Que dit la Bible sur l’homosexualité ? Excellente question.
    La Bible ne dit rien ! Absolument RIEN !
    Et ce pour une raison évidente : « l’homosexualité » est un concept inventé dans la seconde moitié du 19e siècle par des psychiatres allemands et hongrois pétris d’esprit scientiste, de puritanisme et d’intentions eugénistes. Elle n’est donc pas une identité qui recouvrirait toutes les relations entre personnes de même sexe selon un plus petit dénominateur commun.
    Quant aux rédacteurs de la Bible, un tel concept leur était totalement étranger.
    Pour plus de détails sur ce sujet, lire les nombreux articles sur mon blog : https://sautdelange.wordpress.com/

    1/ L’union voulu par Dieu est clairement hétérosexuelle.
    FAUX !
    Le mythe de la Genèse n’est évidemment pas à lire dans un sens bêtement littéral.
    Il a un sens symbolique et parle de nos origines ontologiques.
    Ce que dit la Genèse, c’est que l’humain est fait à la ressemblance de Dieu, c’est à dire pluriel.
    Dieu (Elohim = « LES » dieux) est un être pluriel, un être de relation.
    Comme lui l’humain est dès l’origine un être relationnel et donc tourné vers l’altérité, vers son semblable. Il est constitué comme son créateur d’une bipolarité dynamique où se mêlent le masculin et le féminin. D’ailleurs quand l’humain se dissocie de lui-même et que cette dynamique cesse de fonctionner il « chute ».

    2/ L’Eglise ne peut bénir ce que Dieu ne bénit pas.
    MENSONGE !
    Qui se permet de parler au nom de Dieu ?
    Faut-il rappeler qu’au Moyen-âge existaient dans l’Occident chrétien des « unions de fraternité » pour des couples d’hommes, célébrées selon une liturgie en tous points calée sur celle du mariage entre homme et femme ?
    Le seul principe « bibliquement correct » et admissible pour discerner ce que Dieu bénit ou non, ce n’est pas l’orthodoxie supposée à une loi mal interprétée, ce que Jésus a toujours clairement combattu durant son ministère au nom de l’amour. Le seul principe admissible c’est : « on reconnaît l’arbre à ses fruits ».
    Or les unions de même sexe sont porteuses d’une réelle fécondité qui leur est propre. Et qui est porteuse de sens et de valeur. Celle-ci s’est exprimée durant des siècles dans la société occidentale selon les valeurs d’amitié, de fraternité, de solidarité, d’exemplarité, dans le cadre de la transmission d’un savoir ou d’un métier, l’éducation des jeunes adultes, les idéaux de la chevalerie et de l’aristocratie militaire… Et même dans un idéal spirituel des plus élevés dans les cercles ecclésiastiques.

    3/ Un bien mauvais signal envoyé à la communauté homosexuelle.
    HYPOCRISIE ET FOURBERIE !
    La communauté homosexuelle demande à corps et à cris que l’on reconnaisse les unions de même sexe, non seulement à égalité pour les droits qui en relèvent dans le cadre du mariage civil, mais aussi pour la valeur qu’elles recouvrent et la sacralité que les intéressés entendent leur voir reconnue, notamment dans un cadre religieux par des bénédictions.
    Prétendre « accueillir » les personnes pour mieux les exclure et les persécuter ensuite est d’une perversité des plus coupables.

    4/ Une porte ouverte à de futures évolutions
    COMBLE DE L’ABOMINATION !
    L’amalgame souvent dressé dans les discours de l’extrême droite et des églises intégristes ou ultraconservatrices entre l’homosexualité et la pédophilie, la polygamie, l’inceste, la zoophilie et d’autres pratiques illégales voire criminelles est inadmissible.
    Derrière cet amalgame, il y a la vieille référence séculaire au « péché de sodomie », seule catégorie morale et non scientifique auxquels se réfèrent ces tortionnaires d’un autre âge.
    La « sodomie », un vieux fourre-tout où les théologiens médiévaux et les inquisiteurs zélés rangeaient toutes les pratiques qui s’écartaient de l’union physique d’un homme et d’une femme mariés selon le rite catholique et à des fins exclusives de procréation, tout plaisir étant bien entendu suspect donc proscrit.

    Pour mieux comprendre en quoi cette fronde anti-bénédiction au sein de l’EPUF est une déviance sectaire et totalement contraire à l’Evangile, lire ces 2 articles :

    « Bénir les couples homosexuels : un congrès souriant pour exclure »
    https://sautdelange.wordpress.com/2015/12/18/benir-les-couples-homosexuels-un-congres-souriant-pour-exclure/

    « Bénir… Quand bien même !… »
    https://sautdelange.wordpress.com/2014/12/16/664/

    • Jean-Guy

      MOT EN MAJUSCULE !
      Votre argumentaire complet est juste démonté par un verset ! :3
      Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme.
      C’est une abomination.
      (Lévitique, 18,22) ?

      MAIS OBJECTION !!!!
      C’est vrai que la Bible ne dit rien en ce qui concerne les lesbiennes, et pis
      on pourrait discuter sur l’application de la loi de Moïse suite à la seconde alliance, toussah.

      Et pis, si j’en crois votre propos, la chute consiste en une rupture personnelle, plutôt qu’associée au péché originel (en soit, on se rapproche du bouddhisme)… Pour en arriver à ce raisonnement, je présume comme vous allez me sortir toute une argumentation basée sur des histoires de contextes et de traductions. Vous pouvez vous épargner cette action, je ne changerai pas d’avis, et vous non plus ! Et si vous voulez poster pour avoir le dernier mot, allez-y, je vous le laisse ! ^^

      SUR CE !!!!!!
      Je vous souhaite une bonne journée ou soirée ! 🙂 Et que Dieu vous bénisse ! ^^

  • Débora Migneaux

    Je suis lesbienne.Vous voulez donc me témoigner la grâce de Dieu ? mais 5 lignes plus haut vous comparer les homosexuelles: « qu’en est-il des zoophiles, des pédophiles, des polyamoristes, ou de ceux qui souhaiteraient s’unir à leur objet personnel favori « .

    Permettez moi de vous dire que vous êtes complétement à côté du propos, il n’y a , hélas, aucune marque d’humanité ni de respect dans votre article. Dire, ecrire, et parler de Dieu ne fait pas de vous quelqu’un de sein, et ne fait pas de vous une référence sur ce que dois être le monde qui nous entoure.
    Dieu n’est pas là pour ceux qui reçoivent et jettent la pierre.
    Vous ne nous aimez pas « concrétement », vous nous mettez dans une case en dessous de l’être hétérosexué comme si nous étions les sous fifre de satan…
    Il n’en sera jamais autrement et c’est bien dommage.

    Moi je suis déjà née, j’ai vecue mon enfance en paix, avec l’amour dont j’avais besoin, ma deuxiéme naissance a été de comprendre que j’aimé les femmes et qu’elles étaient pour moi l’essence même de la beauté et de l’amour.
    Dieu m’a faite ainsi et je l’en remercie de m’aimer comme je suis.

    Car je sais qu’il m’aime.

  • dan

    La condamnation crée une situation de blocage et de rejet. Si l’on souhaite accueillir les homosexuels, alors nul besoin de rappeler des versets. Il sera préférable de s’appliquer à soi-même le respecte de la Parole. Le bon combat est un combat contre soi-même, pas contre les autres. Ainsi, le comportement des autorités qui te rend triste peut se comprendre comme la conséquence d’un travail sur soi qui aboutit à l’accueil pour permettre un rapprochement, un échange et pouvoir partager des valeurs humaines qui sont au cœur de la Parole, communes donc, plutôt que de promouvoir celles qui nous opposent en les mettant au milieu du chemin, barrant la route. Le reste vient dans le silence. Changer le monde commence par changer son monde.

(CC) (BY NC ND) Le Bon Combat. Vous êtes encouragé à partager l'ensemble des ressources disponibles sur ce site. Si vous reproduisez un extrait de l'un de nos articles, nous vous remercions d'y inclure systématiquement un lien renvoyant vers la source. Dans le cas où vous souhaiteriez reproduire un article dans son intégralité, merci de nous contacter.