31 jours de pureté : quelques réflexions personnelles

31DaysOfPurity2-01

Le péché devient puissant en m’amenant à croire que je serai plus heureux en le suivant.
– John Piper

Nos amis des blogs Notre Eglise Point Com et La Rébellution (blog jeunesse) ont décidé de traduire la série 31 Days of Purity de Tim Challies.

Cela fait quelques temps que je songe à publier un certain nombre de ressources sur le sujet de la pureté sexuelle en général, et sur la pornographie en particulier.
Je vais donc profiter de cette excellente initiative pour me joindre aux quelques centaines d’hommes et de femmes durant ces 31 prochains jours de combat.

Ne nous y trompons pas : nous nous préparons à rentrer dans une guerre totale avec notre plus grand ennemi, nous-même, et ce sur l’un des terrains où il est souvent le plus victorieux.

Dans la perspective de ces 31 prochains jours, j’aimerais proposer quelques réflexions personnelles.

 

1- Nous vivons des temps difficiles

L’impureté sexuelle a toujours été un problème de taille pour l’église de Christ. Si vous en doutez, lisez 1 Corinthiens ou bien 1 Thessaloniciens…
La situation que nous vivons aujourd’hui n’est pas très différente de celle des premiers chrétiens.

Cependant, les sources de tentation ont considérablement évolué ces 15-20 dernières années.
Le développement de la vidéo avait déjà largement popularisé la pornographie, mais l’avènement de l’ère internet a rendu les occasions de débauche en tous genres plus accessibles que jamais.

A titre d’exemple, dans les années 1970-80, si vous vouliez vous procurer de la pornographie, vous deviez nécessairement affronter la peur d’être reconnu lorsque vous passiez la porte d’un “magasin spécialisé“, ou encore la honte d’être dévisagé par le buraliste vous alliez régler votre achat.

Désormais, la pornographie  est en libre accès un peu partout sur le net, et les statistiques sont assourdissantes : 25% des recherches du web auraient pour objet des sites pornographiques, et seuls 3% des hommes et 17% des filles de moins de 18 ans n’y auraient jamais été exposés…

Vous pouvez regarder de la pornographie en tous lieux et gratuitement.
Elle est votre ennemi intime, celui qui vous suit de près : elle se fera aussi petite que votre smartphone pour pouvoir vous accompagner partout où vous irez.

Nous vivions une époque difficile, parce que l’accès à la tentation est généralisé à un point tel qu’il devient très difficile de ne pas y être exposé…

 

2- Dépassons le stade de la honte

J’ai longtemps pensé que les péchés sexuels étaient plus graves que des péchés “standards“ (si toutefois je puis m’exprimer ainsi).

Et puis un jour je suis tombé sur cette condamnation prononcée par Christ :

Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous. Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. C’est pourquoi je vous le dis: au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi.
(Matthieu 11:21-24)

Certes le péché des habitants de Sodome était grand, comme le démontre l’ardeur du jugement qu’ils ont subi (Genèse 19).
Mais il semble qu’aux yeux de Christ la débauche de Sodome était bien moins grave que l’incrédulité de Chorazin…

Si la gravité de la débauche est soulignée dans les Ecritures, c’est essentiellement en raison des conséquences personnelles pour celui qui s’y livre : il pèche contre son propre corps, là où tous les autres péchés sont en dehors du corps (cf. 1 Corinthiens 6:18).

Il fut un temps où j’avais honte de parler des mes tentations sexuelles à qui que ce soit, en particulier parce que je pensais que j’étais seul au monde et que j’étais incliné vers le plus grave de tous les péchés.

Le passage de Matthieu 11 m’a progressivement amené à considérer les tentations sexuelles comme n’importe quelle autre tentation, et j’ai alors commencé à les traiter comme telles.

Ces dernières années, mes activités missionnaires m’ont amené à suivre plusieurs dizaines de chrétiens différents, hommes et femmes.
Tous ceux que j’ai suivi de près m’ont avoué à un moment où un autre galérer avec leur sexualité.

Et une grande partie des hommes avec lesquels nous avons abordé ce problème plus en profondeur luttaient avec la pornographie.

Non vous n’êtes pas seul, mais satan aimerait bien vous le faire croire.

Ne faites pas comme moi, ne vous laissez pas gagner par la honte à un point tel que vous gardiez vos luttes pour vous, sans mettre en lumière vos tentations et les manoeuvres de l’adversaire.

Ces 31 jours de pureté sont une bonne occasion de confronter enfin votre vieil homme, et de reprendre sa mise à mort là où vous l’aviez laissée précédemment.

 

3- Acceptons d’être redevable

C’est l’une des clés. Lorsque j’ai dépassé le stade de la honte, j’ai prié pour trouver un frère avec lequel je puisse échanger (vous comprendrez que je n’ai pas cherché à faire ça avec une soeur, bien sur…).

Dieu a exaucé ma prière, et ce frère et moi avons été redevable jusqu’à ce qu’il parte à l’étranger.
J’ai alors prié pour que Dieu m’envoie un autre frère proche, et dans les jours qui ont suivi l’un de mes plus proches amis m’a contacté et nous avons mis en place une série de 10 questions sur différents sujets que nous nous posions mutuellement sur des bases régulières.

Lorsque j’ai moi-même déménagé aux USA, il y a maintenant 5 mois, j’ai de nouveau prié pour trouver un partenaire de redevabilité, et Dieu a accédé à ma demande.
Ma prière, au moment où j’écris ces lignes, c’est que Dieu pourvoit toujours jusqu’à la fin comme il l’a fait jusqu’à aujourd’hui. Et je sais qu’il le fera.

Avoir un partenaire de redevabilité est un principe biblique : “Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres.. » (Jacques 5:16). Priez avec un insistance pour trouver une ou plusieurs personne de confiance (et du même sexe). Et Dieu pourvoira.

Si vous ne disposez pas de tels partenaires, joignez vous au groupe secret Facebook créé pour l’occasion des 31 jours de pureté (détails sur le site de Notre Eglise Point Com)

 

4- Et si j’installais… un logiciel  ?

Il y a toutes sortes de choses qu’un chrétien ne devrait pas voir sur internet. Et c’est pourtant si facile d’y accéder, parfois involontairement, parfois pas…

J’ai personnellement choisi d’installer un logiciel gratuit (K9) sur mon Iphone et mon Ipad, et une solution payante (Safe Eyes) sur mon ordinateur.

Ces logiciels épargnent mes yeux des mauvaises rencontres dématérialisées, et surtout envoient un rapport des sites que je visite à mes partenaires de lutte.
Ces derniers peuvent alors voir où j’en suis, les sites que j’ai consulté, voire même si je bosse un peu, quand même !!

Honnêtement, installer un logiciel n’est pas la fin des tentations et des problèmes. La racine du problème, c’est votre coeur.

Toutefois, c’est véritablement une aide et un soulagement lorsque vos savez que vos ordinateurs sont protégés, et que personne de votre famille -vous y compris- ne peut les utiliser dans un tel but.

Cet article propose une sélection de 5 logiciels de ce type qui pourront vous être utiles.

 

Dernière pensée : ne nous décourageons pas

D’un côté, je crois que tout le monde galère d’une manière ou d’une autre avec sa sexualité. La pornographie ou la débauche sexuelle ne sont que la partie émergée de l’iceberg.
Le fond du problème, c’est notre coeur.

Trop souvent, nous avons formulé des raccourcis tu type “le premier regard n’est pas grave, c’est le deuxième qui est coupable.“

Devant ce genre de remarques, ma question est : “d’où vient que ton premier regard s’est fixé sur ça et non pas ailleurs ?“

J’ai parfois l’impression que nous sommes comme un chauffeur routier roulant le long d’une falaise, et cherchant à savoir jusqu’où il peut s’approcher du bord sans faire un chute vertigineuse…
Je ne crois pas que c’est ainsi que Christ nous appelle à “achever notre sanctification dans la crainte de Dieu“ (2 Corinthiens 7:1).

D’un autre côté, il nous faut reconnaitre que le combat contre nous même n’est pas l’affaire d’un jour, mais qu’il s’agit d’un combat de tous les jours.
Et il nous faut nous souvenir qu’une délivrance soudaine peut prendre plusieurs années de préparation.

Dans une grande guerre, il y a des victoires et des défaites.
Mais si vous êtes en Christ, vous savez que la victoire finale est acquise, que c’est par elle que nous triompherons ultimement et éternellement de nos tentations et de nos chutes sexuelles.

Avoir Christ, c’est avoir tout de Christ : sa grâce justifiante, mais aussi sa grâce sanctifiante (Cf. 1 Cor. 1:30).
C’est pourquoi ne nous décourageons pas : nous sommes dans l’armée du Roi des Rois.

Satan ne tente pas les enfants de Dieu en raison du péché qui est en eux, mais en raison de la grâce qui est en eux. S’ils n’avaient aucune grâce, le diable ne les dérangerait pas…
Bien qu’être tenté soit un réel problème, le fait de songer à pourquoi nous sommes tentés est en réalité particulièrement réconfortant.
– Thomas Watson

Guillaume Bourin est le fondateur du blog Le Bon Combat et l'un de ses administrateurs actuels. Il s'intéresse particulièrement à l'intertextualité et à l'exégèse de l'Ancien Testament, à la théologie biblique, et à l’ecclésiologie. Guillaume est titulaire deux masters en théologie (M.Div., Th.M., Southwestern Baptist Theological Seminary, USA) et il est actuellement candidat au doctorat à l'Université d'Aberdeen (Ecosse).

%d blogueurs aiment cette page :